Conçue selon l'esthétique des maisons en pain d'épices typiques de la période de Noël, elle a été taillée dans du silicone au moyen d'un rayon ionique, qui agit comme une sableuse, le tout sous l'oeil d'un microscope électronique, explique le chercheur à l'origine du projet, Travis Casagrande.

Des photos spectaculaires diffusées par le Centre canadien de microscopie électronique montrent une maison affichant un luxe de détails, notamment les petites briques de la cheminée, les entourages de fenêtres ou un paillasson en forme de drapeau canadien.

. © AFP

Longue de 10 microns (1 micron, ou micromètre: 1 millième de millimètre) et large de six, elle est bien plus petite qu'une micromaison similaire réalisée l'an dernier par un laboratoire français de Besançon, Femto-St, assure l'université canadienne. Elle affirme toutefois n'avoir pas cherché à battre un quelconque record.

La maison est posée sur la tête d'un bonhomme de neige: l'ensemble est photographié à côté d'un cheveu humain... qui ressemble à un énorme tronc d'arbre sous le microscope.

"Alors que l'esprit des décorations est festif, l'intention de ce projet", explique Travis Casagrande, "est de démontrer les capacités" du centre de recherches et de "stimuler la curiosité scientifique du grand public".

Le centre est équipé de dix microscopes électroniques et d'autres équipements principalement utilisés à des fins de recherche.

Conçue selon l'esthétique des maisons en pain d'épices typiques de la période de Noël, elle a été taillée dans du silicone au moyen d'un rayon ionique, qui agit comme une sableuse, le tout sous l'oeil d'un microscope électronique, explique le chercheur à l'origine du projet, Travis Casagrande.Des photos spectaculaires diffusées par le Centre canadien de microscopie électronique montrent une maison affichant un luxe de détails, notamment les petites briques de la cheminée, les entourages de fenêtres ou un paillasson en forme de drapeau canadien.Longue de 10 microns (1 micron, ou micromètre: 1 millième de millimètre) et large de six, elle est bien plus petite qu'une micromaison similaire réalisée l'an dernier par un laboratoire français de Besançon, Femto-St, assure l'université canadienne. Elle affirme toutefois n'avoir pas cherché à battre un quelconque record.La maison est posée sur la tête d'un bonhomme de neige: l'ensemble est photographié à côté d'un cheveu humain... qui ressemble à un énorme tronc d'arbre sous le microscope. "Alors que l'esprit des décorations est festif, l'intention de ce projet", explique Travis Casagrande, "est de démontrer les capacités" du centre de recherches et de "stimuler la curiosité scientifique du grand public".Le centre est équipé de dix microscopes électroniques et d'autres équipements principalement utilisés à des fins de recherche.