Cela fait douze ans que vous travaillez pour l'entreprise de prêt-à-porter fondée par vos parents, fin des années 80. Comment avez-vous apporté votre touche?
...

Cela fait douze ans que vous travaillez pour l'entreprise de prêt-à-porter fondée par vos parents, fin des années 80. Comment avez-vous apporté votre touche? Mon père et ma mère ont fait un travail formidable. De mon côté, j'ai toujours essayé d'introduire les valeurs et visions de ma génération au travers des collections. L'enseigne doit rester au goût du jour; c'est très important. Aujourd'hui, les réseaux sociaux nous permettent de rester en contact avec nos clientes et d'écouter leurs besoins et désirs. C'est un luxe dont mes parents ne disposaient pas. Depuis 2018, vous collaborez avec Treedom, une ONG qui plante des arbres partout dans le monde. La durabilité semble très importante pour vous. Nous vivons à une époque où le changement n'est plus une option mais une nécessité. La mode doit faire rêver les femmes bien sûr, mais il ne faut pas oublier notre planète. Grâce à ce partenariat, nous luttons activement contre la déforestation et nous voulons également engendrer un impact social. En 2018, nous avons planté quelque dix mille arbres au Kenya et, cette année, nous mettons en place une nouvelle campagne consacrée à l'organisation. Nous l'avons réalisée, main dans la main, avec la créatrice italo-haïtienne, Stella Jean. Vous avez terminé 2019 en beauté. Que nous réservez-vous pour 2020? Nous espérons pouvoir réduire notre empreinte carbone davantage. Donc, nous poursuivons nos recherches de nouveaux matériaux et de techniques innovantes encore plus respectueuses de l'environnement. 2020 sera l'année de la durabilité. Et cela ne sera possible qu'en adoptant une approche créative contemporaine.JL et YB