Cinquante-et-une secondes de murmures du passé. Quelques images volées de Jeanne Lanvin, entourée de sa soeur Marie-Alix et de sa fille Marguerite. Souriante, mais quelque peu intimidée par la caméra, la créatrice descend des marches d'escalier, s'accoude à un banc et nourrit quelques colombes dans sa villégiature du Vésinet, dans les Yvelines. Rien de plus. Mais beaucoup. Des gestes simples d'un siècle passé qui dévoilent une autre facette de la styliste. Des images rares et inédites de 1916, découvertes récemment. Jeanne " impose son idée de la mode quand la mode n'est pas encore une idée ", peut-on lire sur le site www.lanvin.com, où le court-métrage est diffusé, comme " un moment de partage, de tendresse et de simplicité loin de l'agitation du Faubourg Saint-Honoré... ".

C.R.

Cinquante-et-une secondes de murmures du passé. Quelques images volées de Jeanne Lanvin, entourée de sa soeur Marie-Alix et de sa fille Marguerite. Souriante, mais quelque peu intimidée par la caméra, la créatrice descend des marches d'escalier, s'accoude à un banc et nourrit quelques colombes dans sa villégiature du Vésinet, dans les Yvelines. Rien de plus. Mais beaucoup. Des gestes simples d'un siècle passé qui dévoilent une autre facette de la styliste. Des images rares et inédites de 1916, découvertes récemment. Jeanne " impose son idée de la mode quand la mode n'est pas encore une idée ", peut-on lire sur le site www.lanvin.com, où le court-métrage est diffusé, comme " un moment de partage, de tendresse et de simplicité loin de l'agitation du Faubourg Saint-Honoré... ". C.R.