Dans les années 40, l'armée égyptienne commanda à Panerai des boîtiers étanches en bronze pour ses plongeurs. C'est que ce métal, réputé pour sa robustesse, possède également une belle résistance à la corrosion exercée par l'eau, comme le démontraient jadis les casques des scaphandriers. Plus tard, en 1988 exactement, Gérald Genta - surnommé le Picasso de ...

Dans les années 40, l'armée égyptienne commanda à Panerai des boîtiers étanches en bronze pour ses plongeurs. C'est que ce métal, réputé pour sa robustesse, possède également une belle résistance à la corrosion exercée par l'eau, comme le démontraient jadis les casques des scaphandriers. Plus tard, en 1988 exactement, Gérald Genta - surnommé le Picasso de l'horlogerie - créa la Gefica, chronographe destiné au grand public, dans le même alliage qui s'émancipe de son univers marin. Trop avant-gardiste, elle sera un échec commercial cuisant. A l'époque, on reprochait au mélange de cuivre et d'étain de s'oxyder; aujourd'hui, c'est ce qui fait son succès. "Le matériau est vivant, explique Bruno Belamich, directeur de création pour Bell & Ross. Au fil du temps, la montre se patine naturellement; elle change d'habit, se pare de vert-de-gris ou d'ardoise et devient une pièce unique qui intéresse aussi bien le collectionneur que le rockeur." En plus de répondre à une demande d'authenticité, les chronomètres en bronze permettent aux grandes marques horlogères d'installer une gamme de modèles à des prix intermédiaires, entre l'acier très répandu et les métaux précieux, plus onéreux. "C'est un intérêt dont on parle peu mais il est bel et bien réel, continue Bruno Belamich. Finalement, on a l'aspect de l'or, avec des reflets chauds, pour un coût nettement moins important." Romain Marietta, responsable produits auprès de Zenith, ajoute: "Le bronze est relativement simple à stabiliser et son processus de fabrication se maîtrise facilement." Dès lors, on comprend aisément pourquoi la matière est devenue la tendance incontournable en horlogerie. Aussi est-il toujours difficile de résister à quelque chose qui se bonifie avec le temps. Que l'on parle de vins ou de montres.