1968

Conçu au départ comme un accessoire citadin et fonctionnel, il fait office, dans sa version Monogram, de sac à shopping outre-Atlantique. Dès 1980, il séduit les Japonaises qui voient en lui le compagnon idéal... du kimono

1968, LOUIS VUITTON ARCHIVES
1968 © LOUIS VUITTON ARCHIVES

1972

En grand format, il apparaît au bras d'Elizabeth Montgomery dans la série culte Ma sorcière bien-aimée, où l'actrice américaine interprète l'inoubliable Samantha.

1972, GETTY IMAGES
1972 © GETTY IMAGES

2004

Sous l'impulsion de Marc Jacobs, alors directeur de la création pour la maison, l'artiste Takashi Murakami s'empare de sa toile iconique et imagine le Bucket Monogram Cerises.

2004, LAURENT BREMAUD / LB PRODUCTION
2004 © LAURENT BREMAUD / LB PRODUCTION

2018

Dévoilé lors du défilé printemps-été 18, son nouvel avatar revisite ses codes, réduit son format et lui donne un nouveau prénom. Mais le Duffle respecte son ADN d'accessoire facile à vivre.

2018, LOUIS VUITTON
2018 © LOUIS VUITTON
Conçu au départ comme un accessoire citadin et fonctionnel, il fait office, dans sa version Monogram, de sac à shopping outre-Atlantique. Dès 1980, il séduit les Japonaises qui voient en lui le compagnon idéal... du kimonoEn grand format, il apparaît au bras d'Elizabeth Montgomery dans la série culte Ma sorcière bien-aimée, où l'actrice américaine interprète l'inoubliable Samantha.Sous l'impulsion de Marc Jacobs, alors directeur de la création pour la maison, l'artiste Takashi Murakami s'empare de sa toile iconique et imagine le Bucket Monogram Cerises.Dévoilé lors du défilé printemps-été 18, son nouvel avatar revisite ses codes, réduit son format et lui donne un nouveau prénom. Mais le Duffle respecte son ADN d'accessoire facile à vivre.