"Bottega Veneta annonce le départ de son directeur de la création Tomas Maier, qui avait rejoint la Maison italienne en 2001", a indiqué mercredi dans un communiqué Kering, groupe de François-Henri Pinault qui compte un total de 17 marques.

"En s'appuyant sur le savoir-faire exceptionnel de la maison, Tomas Maier a été l'artisan de sa renaissance. Grâce à sa vision créative, Bottega Veneta incarne la quintessence d'un luxe discret et sophistiqué", a tenu à souligner Kering.

© Reuters

Bottega Veneta avait terminé l'année 2016 sur des ventes en repli de 9,4%, et avait perdu sa place de deuxième marque au sein de Kering derrière Gucci, au bénéfice d'Yves Saint Laurent.

Le plan d'action engagé pour son repositionnement stratégique lui a permis de voir son chiffre d'affaires progresser de 2,4% en 2017.

François-Henri Pinault a remercié le créateur pour "le travail accompli et pour le succès exceptionnel qu'il a contribué à construire" autour de la marque notamment connue pour ses sacs "intrecciato", en cuir tressé.

"C'est en grande partie l'exigence créative de Tomas qui a fait de Bottega Veneta ce que la maison est aujourd'hui. Il l'a réinstallée sur la scène du luxe et en a fait une référence incontestable. Il a magnifiquement sublimé le savoir-faire des artisans de la maison en le nourrissant de sa vision créative", a salué M. Pinault.

Daniel Lee, la relève

Daniel Lee © DR

Débauché par Kering de chez son concurrent historique, le groupe LVMH, où il était dernièrement responsable du prêt-à-porter chez Céline, du haut de ces 32 ans, Daniel Lee est présenté comme un "créateur expérimenté", selon son nouvel employeur. En effet, diplômé du prestigieux Central Saint Martins College of Art and Design de Londres, il est passé chez Maison Margiela, Balenciaga et Donna Karan avant d'atterrir chez Chloé en 2012.

Je suis à la fois honoré et impatient de perpétuer l'héritage construit depuis cinq décennies chez Bottega Veneta. Tout en maintenant les codes emblématiques de la maison - artisanat, qualité et sophistication - je suis prêt à faire évoluer ce patrimoine, en apportant une nouvelle perspective, de la modernité

Daniel Lee

François-Henri Pinault, PDG de Kering et membre de la famille qui contrôle le groupe, voit cette arrivée d'un très bon oeil : "Je suis ravi d'accueillir Daniel Lee chez Kering, en tant que directeur créatif de Bottega Veneta. La singularité de sa vision, inspirée par une approche extrêmement personnelle, m'a convaincu de sa capacité à ouvrir un nouveau chapitre de l'histoire de cette maison. Son travail est caractérisé par sa grande rigueur, son aptitude à gérer un studio de création, sa passion pour les matières et son énergie - que je suis impatient de voir à l'oeuvre chez Bottega Veneta".

Cette nomination manifeste une fois encore - à l'instar de celle d'Alessandro Michele chez Gucci - l'engagement du groupe Kering à placer "des créatifs audacieux et intrépides au coeur de sa stratégie".

Pour rappel, le groupe Kering possède en termes de luxe, les marques Bottega Veneta, Gucci, mais aussi Saint Laurent, Balenciaga, Alexander McQueen et Brioni. Il compte 29.000 employés à travers le globe et réalisait en 2017 un chiffre d'affaires de 10,9 milliards d'euros.