Quel a été le point de départ de cette collection?
...

Quel a été le point de départ de cette collection? Le nouveau pictogramme, bien sûr, en forme de nuage, a servi de base à la définition de la palette de couleurs. Mais les matières premières aussi ont été au centre du processus créatif. Nous voulions vraiment les mettre en avant car nous avons fait le choix, pour cette sixième capsule, de ne travailler qu'avec du coton bio ou des tissus écologiques dérivés de produits recyclés, des filets de pêche notamment. De cette manière, nous souhaitons renforcer notre positionnement de marque éthique et durable sur le long terme. L'avenir de la mode devra passer par là, pensez-vous? Cette industrie est le deuxième secteur le plus polluant au monde, c'est un fait. Déjà lorsque nous avons lancé la première capsule il y a six ans, nous avions tout de suite décidé d'une production exclusivement européenne, en quantités limitées. Et nous conservons d'ailleurs cette approche: maximum une à deux capsules par an, la prochaine est déjà en cours de développement. Nous avons choisi aussi de privilégier la vente en ligne - pour la capsule 6 tout passera d'ailleurs par notre site - afin de garder des coûts maîtrisés, face à un prix de revient supérieur du fait que la collection est 100% durable, jusqu'aux packagings et aux étiquettes de lavage.Les looks sont résolument loungewear, donc heureusement en phase avec cet étrange air du temps qui nous pousse à rester à la maison? Vous imaginez bien que c'est tout à fait par hasard, la capsule était déjà dessinée et même en production au début du confinement. L'envie de créer des vêtements confortables m'a toujours animée, c'est aussi lié au fait que nos collections sont unisexes, en ce sens, le côté sportswear permet aussi d'habiller toutes les morphologies et donc d'être inclusif, ce qui a toujours été l'ambition de la marque. Je suis aussi arrivée à un stade de ma vie - peut-être parce que je suis devenue maman - où il est plus que jamais essentiel pour moi de me sentir bien dans ce que je porte, c'est un minimum, nos vies sont déjà assez chargées comme ça.