C'est donc sur les docks de Chelsea, dans un ancien entrepôt, que Diesel Black Gold, la ligne premium de Renzo Rosso, présentait hier sa collection (mixte) printemps-été 2011. Sur le podium, la volonté de la marque d'assoir sa crédibilité dans le monde du luxe se confirmait, le denim étant le grand absent de la collection. Cette saison, Sophia Kokosalaki, qui a pris la direction artistique de la marque il y a un peu plus d'un an, mise en effet sur le cuir souple, qu'elle décline dans des vestes, shorts, longs manteaux, pantalons skinnys et très jolies petites robes. Le noir, omniprésent jusqu'alors dans le vestiaire Diesel, est lui aussi banni et cède le pas à des tons naturels, du tabac au crème. Au final, une collection plutôt réussie, qui gagne en féminité. Lou Doillon, à New York depuis jeudi dernier et l'énoooooorme party organisée pour la réouverture de la boutique Chanel de Soho, a eu l'air d'apprécier ce défilé. Même si elle reste définitivement acquise au noir.

Delphine Kindermans

C'est donc sur les docks de Chelsea, dans un ancien entrepôt, que Diesel Black Gold, la ligne premium de Renzo Rosso, présentait hier sa collection (mixte) printemps-été 2011. Sur le podium, la volonté de la marque d'assoir sa crédibilité dans le monde du luxe se confirmait, le denim étant le grand absent de la collection. Cette saison, Sophia Kokosalaki, qui a pris la direction artistique de la marque il y a un peu plus d'un an, mise en effet sur le cuir souple, qu'elle décline dans des vestes, shorts, longs manteaux, pantalons skinnys et très jolies petites robes. Le noir, omniprésent jusqu'alors dans le vestiaire Diesel, est lui aussi banni et cède le pas à des tons naturels, du tabac au crème. Au final, une collection plutôt réussie, qui gagne en féminité. Lou Doillon, à New York depuis jeudi dernier et l'énoooooorme party organisée pour la réouverture de la boutique Chanel de Soho, a eu l'air d'apprécier ce défilé. Même si elle reste définitivement acquise au noir. Delphine Kindermans