Balenciaga se propose de " réinventer la garde-robe professionnelle ", et y parvient, comment aurions-nous pu en douter

C'est à une assemblée du Genre Humain siglée Balenciaga que Demna Gvalasia et son équipe ont convié les hôtes de ce défilé printemps-été 20. Le plafond de lumière blanche presque clinique dessine au scalpel les contours d'un auditoire tendu de bleu roi, lourdes tentures en velours déroulée le long des murs et moquette ouateuse au sol, les sièges fondus dans le décor le long d'un catwalk hélicoïdal. La majesté inquiétante du lieu comme aseptisé projette illico dans les arcanes fantasmées du pouvoir - la puissance de l'évocation glace les sangs, le mood parfait pour vous cueillir au plus près de l'émotion. Car en 91 silhouettes estomaquantes, Balenciaga se propose de " réinventer la garde-robe professionnelle ", et y parvient, comment aurions-nous pu en douter. Le " Power dressing " qui s'invite en ce lieu typographie, mais sans le rigidifier, le genre humain et son commerce.

" Des mannequins aux différentes activités professionnelles incarnent les canons de beauté du présent, du passé et de l'avenir ", lit-on dans la notice qui accompagne ce show magistral. Demna Gvasalia en profite pour redessiner les lignes du corps, soulignant les archétypes, surlignant les épaules, symboles parfait des carrures qui n'ont rien à en envier aux Grands de ce monde. Ne pas y voir une constatation en forme de dénonciation (quoique), mais bien un vrai vestiaire ultra-contemporain qui décode les envies de la rue et les automatismes de la mode. Avec un savoir-faire confondant d'ingéniosité, de recherche et de volonté de perfection.

Le " seamless tailoring " vu sur les vestes et les manteaux crée ainsi une nouvelle silhouette, les " fashion uniforms " se jouent des coutures qui enlacent le corps, en une spirale élégante et les " wearable ballroom " rendent hommage à monsieur Balenciaga et aux grands maîtres de la peinture espagnole en osant les matières techniques d'aujourd'hui sur crinolines amovibles. Autant d'apparitions sublimées, et pourtant familières, qui repoussent sans vergogne les limites de la bienséance. C'est en cela que Demna Gvasalia et Balenciaga remuent les entrailles, au plus profond.

Balenciaga SS20
Balenciaga SS20
Balenciaga SS20
Balenciaga SS20
Balenciaga SS20
Balenciaga SS20