Il est revenu spécialement de Knokke, abandonnant le temps d'une interview la Kustlaan et le pop-up store qu'il y a installé tout l'été avec sa soeur Eva Velazquez et qui pour cause a vidé leur boutique bruxelloise de la rue Franz Merjay. Les murs blancs sont totalement raccord à sa silhouette du jour, chemise des années 20 chinée à Madrid, pantalon à fourche basse dans un élégant coton japonais, pull tricoté main dans un coin reculé de l'Ecosse... Et si parfois les mots étaient superflus? Hugo Velazquez s'avise à l'instant de ce que l'on est le premier magazine à qui il ouvre son univers, à pas feutrés, on le prendra comme un honneur.
...