Elle a tout pour elle - un peu de chanvre, de jute, du lin, quelques doigts de fée, femme ou homme peu importe, un savoir-faire ancestral et la voilà tressée, coupée, cousue en un tour de main. Elle est de surcroît légère, peu coûteuse, biodégradable, ancrée dans le terroir et foncièrement anti-odeurs. On peut la choisir avec lacets noués ou non, mais il est strictement interdit d'écraser sauvagement la talonnette et de se vautrer dans ce porter négligé... au risque d'être pris en flagrant délit de traîne-savates. La liste de ses fans est longue comme une sardane dansée entre hommes, un dimanche d'autrefois, quand les dames vaquaient comme il se doit aux tâches ménagères.
...