On est loin des ados à peine pubères auxquelles American Apparel nous avait habitués, montrant par là qu'il n'y a pas d'âge pour être mannequin. Mais vu que la marque ne serait plus l'ombre d'elle-même sans une touche de controverse, c'est avec grand plaisir qu'ils ont photographié leur nouvelle égérie dans des poses pouvant susciter la polémique.

Alors oui, on y regarde à deux fois parce que cela nous sort des sentiers battus, mais au final, cela reste encore une fois de la provocation gratuite. Là où Benetton avait amorcé la tendance en tapant dans les problèmes de société des années 80 et 90, American Apparel continue de briller par sa philosophie "Sex sells". Oh so original, n'est-ce pas...

VS.

On est loin des ados à peine pubères auxquelles American Apparel nous avait habitués, montrant par là qu'il n'y a pas d'âge pour être mannequin. Mais vu que la marque ne serait plus l'ombre d'elle-même sans une touche de controverse, c'est avec grand plaisir qu'ils ont photographié leur nouvelle égérie dans des poses pouvant susciter la polémique.Alors oui, on y regarde à deux fois parce que cela nous sort des sentiers battus, mais au final, cela reste encore une fois de la provocation gratuite. Là où Benetton avait amorcé la tendance en tapant dans les problèmes de société des années 80 et 90, American Apparel continue de briller par sa philosophie "Sex sells". Oh so original, n'est-ce pas...VS.