Valérie Berckmans sait comment tuer le (mauvais) temps. Dans sa boutique atelier bruxelloise, en vraie chic fille, elle invente une garde-robe évidente avec détails twistés, le tout dans un esprit locavore. Car cette jeune créatrice, diplômée de Saint-Luc, qui aime " les lignes pures, simples ", " les choses qui se tiennent bien " et la gabardine de coton, met un point d'honneur à produire " localement ". En guise de manifeste politique, sur ses robes légères ou ses pantalons structurés au millimètre près, on enfilera donc son imperméable belgo-belge. Non peut-être.

A.-F.M.

Valérie Berckmans sait comment tuer le (mauvais) temps. Dans sa boutique atelier bruxelloise, en vraie chic fille, elle invente une garde-robe évidente avec détails twistés, le tout dans un esprit locavore. Car cette jeune créatrice, diplômée de Saint-Luc, qui aime " les lignes pures, simples ", " les choses qui se tiennent bien " et la gabardine de coton, met un point d'honneur à produire " localement ". En guise de manifeste politique, sur ses robes légères ou ses pantalons structurés au millimètre près, on enfilera donc son imperméable belgo-belge. Non peut-être. A.-F.M.