Elle pose devant un mur. Joli, forcément. Le sourire large ou la moue boudeuse, l'un comme l'autre travaillés devant le miroir. L'air de rien, une prise de vue au naturel et pourtant savamment calculée. Qu'importe si les escarpins n'ont été enfilés que deux secondes plus tôt, pour le cliché. Qu'importe s'il a fallu reprendre la photo parce que la blouse faisait un faux pli. Le résultat est là, finement customisé, merci les filtres. Les marques du pantalon, des boucles d'oreilles et des chaussures sont bien entendu mentionnées dans la publication en ligne de l'instagrammeuse, elles ont payé ou offert la pièce pour cela. Plus loin, c'est une nature morte qui recueille un max de likes. On y trouve les stéréotypes du genre : au choix, un magazine ouvert, une tasse de café, des fleurs ou des feuilles d'eucalyptus, un tube de rouge, et ce sac griffé tant désiré.
...