Dans l'interview de 45 minutes accordée ce jeudi, il assure en effet être "convaincu que ses mots ont dépassé sa pensée". Philippe ajoute : "Je ne crois pas qu'il soit raciste, ni antisémite". L'homme explique avoir fait des recherches sur le styliste, s'être "renseigné sur son travail". Il a alors découvert que le couturier "mettait en avant les différences et qu'il mélangeait les cultures dans ses défilés". S'il explique ne pas pouvoir retiré sa plainte contre John Galliano, maintenant que "la machine judiciaire est lancée", l'homme assure ne pas vouloir "qu'on le détruise comme ça". Pour lui, le styliste "est très malade et (l'altercation) était pour lui, avant tout, une provocation". Et de conclure : "John Galliano ne mérite pas ça".

John Galliano doit comparaître pour injure raciale devant le tribunal correctionnel de Paris. Il risque jusqu'à six mois de prison et 22.500 euros d'amende. Il nie les faits et a porté plainte pour diffamation. Il a toutefois présenté ses excuses.


N.Lescal

Retrouvez l'interview audio sur Leparisien.fr

Dans l'interview de 45 minutes accordée ce jeudi, il assure en effet être "convaincu que ses mots ont dépassé sa pensée". Philippe ajoute : "Je ne crois pas qu'il soit raciste, ni antisémite". L'homme explique avoir fait des recherches sur le styliste, s'être "renseigné sur son travail". Il a alors découvert que le couturier "mettait en avant les différences et qu'il mélangeait les cultures dans ses défilés". S'il explique ne pas pouvoir retiré sa plainte contre John Galliano, maintenant que "la machine judiciaire est lancée", l'homme assure ne pas vouloir "qu'on le détruise comme ça". Pour lui, le styliste "est très malade et (l'altercation) était pour lui, avant tout, une provocation". Et de conclure : "John Galliano ne mérite pas ça". John Galliano doit comparaître pour injure raciale devant le tribunal correctionnel de Paris. Il risque jusqu'à six mois de prison et 22.500 euros d'amende. Il nie les faits et a porté plainte pour diffamation. Il a toutefois présenté ses excuses. N.Lescal Retrouvez l'interview audio sur Leparisien.fr