Il a d'abord fallu qu'elle s'affranchisse de la dentelle à la main. Et que les premiers métiers à tulle mécaniques, mis au point en Angleterre au tout début du xixe siècle, franchissent la Manche, débarquent en fraude sur les côtes du nord de la France. Alors seulement l'histoire de la dentelle de Calais-Caudry, label protégé, a pu débuter.
...

Il a d'abord fallu qu'elle s'affranchisse de la dentelle à la main. Et que les premiers métiers à tulle mécaniques, mis au point en Angleterre au tout début du xixe siècle, franchissent la Manche, débarquent en fraude sur les côtes du nord de la France. Alors seulement l'histoire de la dentelle de Calais-Caudry, label protégé, a pu débuter. Il a ensuite fallu que le système Jacquard améliore les métiers Leavers et l'invention des moteurs à vapeur pour répandre l'usage de cette technique de tissage ancrée dans son terroir. Il a enfin fallu des savoir-faire et de la créativité, des dentelliers et des maisons de mode pour qu'elle perdure jusqu'à aujourd'hui. En 65 pièces vestimentaires, issues des défilés de ces cinq dernières années et appartenant aux collections patrimoniales de 14 griffes françaises et internationales, Haute Dentelle explore ce textile exigeant et le dialogue qu'il entretient avec la haute couture. Autant de silhouettes sélectionnées " pour leur pertinence et leur diversité ", afin de montrer " comment les couturiers font de la dentelle tissée matière à réflexion, qu'ils superposent et agglomèrent, qu'ils découpent et accolent ". Car " la dentelle, c'est comme une langue vivante. Plus vous l'apprenez, plus vous en comprenez la subtilité ", prévient Sylvie Marot, commissaire de l'exposition. Prenant le temps de le suspendre, Haute Dentelle privilégie les légendes qui " n'omettent pas la double créativité ", celle des maisons mais aussi celle des manufactures, ne taisant pas ce qui est à l'origine, ni les échanges entre les fournisseurs et les directeurs artistiques, ni les dentelles dessinées en exclusivité, ni celles qui ont connu toutes les manipulations jusqu'à en devenir méconnaissables, autant de secrets de fabrication d'habitude placés sous le sceau de la confidentialité. De Chanel à Valentino, de Viktor&Rolf à Jean Paul Gaultier (photo), de Maison Margiela à Balenciaga, la dentelle tissée se fait polymorphe. A regarder de tout tout près.