A force de retoucher les mannequins, il arrrive que l'on aille parfois trop loin. Il y a eu la mode des mannequins amaigries à l'extrême, puis de celles que l'on "repulpait" pour cause d'angles peu avenants...

C'est peut-être maintenant aux jambes de prendre la poudre d'escampette. Un tailladage si visible que c'est à se demander comment personne ne l'avait remarqué.

VS.

A force de retoucher les mannequins, il arrrive que l'on aille parfois trop loin. Il y a eu la mode des mannequins amaigries à l'extrême, puis de celles que l'on "repulpait" pour cause d'angles peu avenants...C'est peut-être maintenant aux jambes de prendre la poudre d'escampette. Un tailladage si visible que c'est à se demander comment personne ne l'avait remarqué.VS.