Spécialiste de la mise en scène et de l'accessoire, Stefani Germanotta, de son vrai nom, a chanté le "Star-Spangled Banner", l'hymne américain, avec son propre micro, doré, comme la broche.

Appelée au podium de l'amphithéâtre temporaire situé devant le Capitole, l'artiste new-yorkaise s'est présentée avec une robe au haut moulant noir sobre avec épaulettes, mais à la jupe rouge bouffante et ample, avec une traîne.

Le tout était rehaussé d'une volumineuse broche en forme de colombe portée sur la poitrine et d'une natte plaquée sur le haut de la tête et mêlée d'un ruban noir.

., Reuters
. © Reuters

La robe est l'oeuvre de la maison parisienne Schiaparelli. "En tant qu'Américain vivant à Paris, cet ensemble est une lettre d'amour à un pays qui me manque terriblement et à une chanteuse dont j'admire depuis longtemps le talent artistique", a déclaré au New York Times le directeur artistique de Schiaparelli, l'Américain Daniel Roseberry.

., Reuters
. © Reuters

Juste avant de monter sur scène, Lady Gaga avait promis, sur Twitter, de "chanter vers les coeurs de tous ceux qui vivent dans ce pays", faisant voeu d'oeuvrer au rassemblement d'une nation profondément divisée.

L'interprète de tubes comme "Poker Face" ou "Born This Way" est une habituée des apparitions spectaculaires. En mai 2019, elle avait écrasé la concurrence, pourtant la plus relevée au monde, lors du gala du Met, événement mondain de l'année aux Etats-Unis, avec les Oscars.

., Belga Images
. © Belga Images

Passée après Lady Gaga pour interpréter la chanson patriotique "America the Beautiful", Jennifer Lopez, connue aussi pour son sens du spectacle et ses tenues, a également fait sensation avec un ensemble blanc immaculé.

© Reuters

Bernie Sanders, l'outsider dont le look anti-mode fait le buzz

Aux antipodes de ces tenues glamour, et au milieu de tous les invités qui s'étaient mis sur leur 31 pour assister à l'évènement, c'est la tenue simple, chaude et écolo du sénateur Bernie Sanders qui aura finalement fait le buzz sur les réseaux sociaux.

En effet, alors que la plupart des hommes étaient vêtus de manteaux d'hiver bien coupés, l'ex-candidat à l'investiture démocrate est arrivé en doudoune et avec des moufles écolos tricotées par une de ses électrices.

Et la photo prise par le photographe de l'AFP Brendan Smialowski, le montrant assis, jambes et bras croisés, avec ses moufles tricotées main bien en vue, a immédiatement été reprise par les internautes qui l'ont utilisée à toutes les sauces en la superposant à d'autres clichés connus.

Bernie Sanders à l'investiture de Joe Biden, le 20 janvier 2021, Brendan Smialowski
Bernie Sanders à l'investiture de Joe Biden, le 20 janvier 2021 © Brendan Smialowski

On peut ainsi voir le sénateur, âgé de 79 ans, aussi bien sur le majestueux Trône de fer de la série à succès Game of Thrones qu'assis sur un banc à côté de Tom Hanks dans "Forrest Gump", dans des scènes de "Star Wars" ou encore dans la célèbre photo des années 1930, assis sur une poutrelle, surplombant le vide, avec les ouvriers d'un gratte-ciel en construction pendant leur pause-déjeuner.

Il figure aussi aux côtés de Staline, Roosevelt et Churchill à Yalta en 1945, au milieu des apôtres dans la Cène de Léonard de Vinci, ou encore sur la lune, avec un casque d'astronaute.

Sénateur du Vermont, Etat du nord-est des Etats-Unis connu notamment pour ses stations de ski, M. Sanders a jugé sa tenue tout à fait appropriée... à la température, dans une courte interview à CBS après la cérémonie d'investiture.

"Vous savez, dans le Vermont, nous nous y connaissons en froid. Nous ne nous occupons pas d'être à la mode, nous voulons juste avoir bien chaud. C'est ce que j'ai fait aujourd'hui"

Sa femme, Jane O'Meara Sanders, l'a soutenu en twittant : "Doudoune du Vermont, moufles du Vermont, bon sens du Vermont".

Bernie Sanders se situe à la gauche du parti démocrate et est connu pour son sérieux dans ses positions, notamment écologiques. Ses moufles sont en laine venant de vieux pulls et fourrées de polaire faite de bouteilles plastiques recyclées, selon le magazine de mode Vogue, et témoignent, écrit le magazine, de son style volontairement anti-mode.

Spécialiste de la mise en scène et de l'accessoire, Stefani Germanotta, de son vrai nom, a chanté le "Star-Spangled Banner", l'hymne américain, avec son propre micro, doré, comme la broche.Appelée au podium de l'amphithéâtre temporaire situé devant le Capitole, l'artiste new-yorkaise s'est présentée avec une robe au haut moulant noir sobre avec épaulettes, mais à la jupe rouge bouffante et ample, avec une traîne.Le tout était rehaussé d'une volumineuse broche en forme de colombe portée sur la poitrine et d'une natte plaquée sur le haut de la tête et mêlée d'un ruban noir. La robe est l'oeuvre de la maison parisienne Schiaparelli. "En tant qu'Américain vivant à Paris, cet ensemble est une lettre d'amour à un pays qui me manque terriblement et à une chanteuse dont j'admire depuis longtemps le talent artistique", a déclaré au New York Times le directeur artistique de Schiaparelli, l'Américain Daniel Roseberry.Juste avant de monter sur scène, Lady Gaga avait promis, sur Twitter, de "chanter vers les coeurs de tous ceux qui vivent dans ce pays", faisant voeu d'oeuvrer au rassemblement d'une nation profondément divisée.L'interprète de tubes comme "Poker Face" ou "Born This Way" est une habituée des apparitions spectaculaires. En mai 2019, elle avait écrasé la concurrence, pourtant la plus relevée au monde, lors du gala du Met, événement mondain de l'année aux Etats-Unis, avec les Oscars.Passée après Lady Gaga pour interpréter la chanson patriotique "America the Beautiful", Jennifer Lopez, connue aussi pour son sens du spectacle et ses tenues, a également fait sensation avec un ensemble blanc immaculé.Aux antipodes de ces tenues glamour, et au milieu de tous les invités qui s'étaient mis sur leur 31 pour assister à l'évènement, c'est la tenue simple, chaude et écolo du sénateur Bernie Sanders qui aura finalement fait le buzz sur les réseaux sociaux.En effet, alors que la plupart des hommes étaient vêtus de manteaux d'hiver bien coupés, l'ex-candidat à l'investiture démocrate est arrivé en doudoune et avec des moufles écolos tricotées par une de ses électrices.Et la photo prise par le photographe de l'AFP Brendan Smialowski, le montrant assis, jambes et bras croisés, avec ses moufles tricotées main bien en vue, a immédiatement été reprise par les internautes qui l'ont utilisée à toutes les sauces en la superposant à d'autres clichés connus.On peut ainsi voir le sénateur, âgé de 79 ans, aussi bien sur le majestueux Trône de fer de la série à succès Game of Thrones qu'assis sur un banc à côté de Tom Hanks dans "Forrest Gump", dans des scènes de "Star Wars" ou encore dans la célèbre photo des années 1930, assis sur une poutrelle, surplombant le vide, avec les ouvriers d'un gratte-ciel en construction pendant leur pause-déjeuner.Il figure aussi aux côtés de Staline, Roosevelt et Churchill à Yalta en 1945, au milieu des apôtres dans la Cène de Léonard de Vinci, ou encore sur la lune, avec un casque d'astronaute. Sénateur du Vermont, Etat du nord-est des Etats-Unis connu notamment pour ses stations de ski, M. Sanders a jugé sa tenue tout à fait appropriée... à la température, dans une courte interview à CBS après la cérémonie d'investiture.Sa femme, Jane O'Meara Sanders, l'a soutenu en twittant : "Doudoune du Vermont, moufles du Vermont, bon sens du Vermont".Bernie Sanders se situe à la gauche du parti démocrate et est connu pour son sérieux dans ses positions, notamment écologiques. Ses moufles sont en laine venant de vieux pulls et fourrées de polaire faite de bouteilles plastiques recyclées, selon le magazine de mode Vogue, et témoignent, écrit le magazine, de son style volontairement anti-mode.