Les chiffres avancés par Oxfam-en-Belgique ont de quoi donner le tournis. Pour une blouse vendue 29 euros en boutique, les travailleurs des usines de confection, au Bangladesh, toucheraient à peine 0,18 centime. Le salaire moyen d'un ouvrier indien s'élèverait, quant à lui, à moins de 1/800000e des dividendes annuels d'Amancio Ortega, fondateur du géant Inditex (Zara, Mass...

Les chiffres avancés par Oxfam-en-Belgique ont de quoi donner le tournis. Pour une blouse vendue 29 euros en boutique, les travailleurs des usines de confection, au Bangladesh, toucheraient à peine 0,18 centime. Le salaire moyen d'un ouvrier indien s'élèverait, quant à lui, à moins de 1/800000e des dividendes annuels d'Amancio Ortega, fondateur du géant Inditex (Zara, Massimo Dutti, etc.)... Des inégalités qui gangrènent ce juteux marché et qui, peu à peu, poussent les consommateurs à repenser leurs garde-robes et leur manière de les remplir. Car comme le martèle Oxfam, "un autre monde est possible" et la sphère fashion se doit de prendre conscience de ces injustices criantes pour évoluer. Après avoir lancé un crowdfunding pour développer une ligne de tee-shirts équitables et bio et multiplié les actions ponctuelles pour conscientiser le grand public à cette problématique, Oxfam frappe à nouveau un grand coup ce samedi 5 mai, avec sa Slow Fashion Fair, ouverte à tous sur le site de Tour & Taxis, à Bruxelles. Un événement de taille qui rassemblera notamment de nombreuses enseignes engagées dans la slow fashion afin de les faire connaître au plus grand nombre. Des ateliers pour apprendre à tricoter, coudre, tisser ou encore personnaliser ses vêtements seront également organisés durant toute la journée et un espace de seconde main permettra de se rhabiller à moindre frais. Enfin, deux événements viendront marquer cette rencontre festive: une pièce de théâtre soulignant les conséquences de la fast fashion sur les relations Nord-Sud, et, à 15 h 30, un défilé d'upcycling réalisé par le créateur Giovanni Biasiolo. L'occasion rêvée pour prendre en main son dressing et en finir avec le gaspillage modeux.Fanny BouvrySlow Fashion Fair, ce samedi 5 mai 2018, de 10 à 18 heures, à Tour & Taxis (Bruxelles). Entrée libre. Programme disponible sur www.oxfam.be