Forte de ce succès, Marcel inaugure sa première boutique en propre au 8, Marché aux Porcs, à deux pas de la Place Sainte-Catherine. Un espace tout de blanc vêtu et plutôt 1950's à l'image de l'imagerie que véhicule la griffe.


Imaginée par Ruben Goots en août 2006, la marque Marcel voit sa première collection arriver en boutique en janvier 2007. Aujourd'hui, Le Fabuleux Marcel est associée à Bruxelles mais surtout à notre petite Belgique. Elle a même dépassé les frontières puisqu'on la trouve chez Colette à Paris, chez Isetan à Tokyo, ou encore chez The Hunter à Berlin. .

De fait, Marcel doit son succès d'abord à la qualité de son coton, aux coupes, aux détails (label sérigraphié à l'intérieur de chaque pièce), chaque modèle a un nom, mais aussi et surtout grâce à ses prints tantôt drôles, rétro ou décalés qui font référence à Bruxelles (gaufres, frites...) et aux années 1950 et 1960. Car Marcel aime l'auto-dérision.

De quoi donner un coup de neuf à ce petit débardeur qui est à la base un sous-vêtement et lui redonner la vedette. Marcel propose des modèles pour l'homme, la femme et l'enfant (0-14 ans). Outre le Marcel, place à des polos, des petites robes, des t-shirts et des bodys pour les tout petits.

LeVifWeekend.be, avec Fashionmag.be

Forte de ce succès, Marcel inaugure sa première boutique en propre au 8, Marché aux Porcs, à deux pas de la Place Sainte-Catherine. Un espace tout de blanc vêtu et plutôt 1950's à l'image de l'imagerie que véhicule la griffe. Imaginée par Ruben Goots en août 2006, la marque Marcel voit sa première collection arriver en boutique en janvier 2007. Aujourd'hui, Le Fabuleux Marcel est associée à Bruxelles mais surtout à notre petite Belgique. Elle a même dépassé les frontières puisqu'on la trouve chez Colette à Paris, chez Isetan à Tokyo, ou encore chez The Hunter à Berlin. . De fait, Marcel doit son succès d'abord à la qualité de son coton, aux coupes, aux détails (label sérigraphié à l'intérieur de chaque pièce), chaque modèle a un nom, mais aussi et surtout grâce à ses prints tantôt drôles, rétro ou décalés qui font référence à Bruxelles (gaufres, frites...) et aux années 1950 et 1960. Car Marcel aime l'auto-dérision. De quoi donner un coup de neuf à ce petit débardeur qui est à la base un sous-vêtement et lui redonner la vedette. Marcel propose des modèles pour l'homme, la femme et l'enfant (0-14 ans). Outre le Marcel, place à des polos, des petites robes, des t-shirts et des bodys pour les tout petits. LeVifWeekend.be, avec Fashionmag.be