Chez Florence Peslard, mieux connue sur Internet sous le pseudo J'aurais pu m'appeler Marcel, des planches botaniques et animalières vintage sont punaisées aux murs. Dans un vieux canapé en cuir patiné par le temps, cette mère de famille nombreuse aime tricoter une grosse maille écrue. Il suffit d'observer le vestiaire de ses bambins pour retrouver le parfum désuet de cette époque où elle et sa soeur jumelle étaient hautes comme trois pommes, lorsque leur mère couturière leur fabriquait des robes, portées avec des babys et des socquettes. " J'aime bien ce côté rétro, confirme la Française.
...