On connaît l'engagement de la duchesse de Sussex au profit de la cause des femmes et des jeunes filles, à travers le monde.Cette cause transparait dans ce numéro de septembre du British Vogue. A travers elle, Meghan a voulu mettre en avant ces "forces for change".

La duchesse s'est aussi vu offrir l'occasion d'en faire la une, ce qu'elle a refusé. "Elle pensait que les lecteurs pourraient avoir l'impression qu'elle se vante", explique Edward Enninful, rédacteur en chef du prestigieux magazine. A la place, elle a préféré choisir quinze personnalités qui ont oeuvré dernières années à rendre le monde meilleur.

On y trouve entre autres Greta Thunberg, activiste pour le climat, l'actrice Jane Fonda, la Première ministre de la Nouvelle-Zélande Jacinda Ardern et l'actrice Laverne Cox, entre autres. Cette dernière par exemple a accédé à la célébrité auprès du grand public grâce à son rôle dans la série de Netflix Orange Is The New Black, et est aussi la première transsexuelle à apparaître sur la couverture. Selon Meghan Markle et Edward Enninful, toutes ces femmes incarnent une force de changement.

Meghan a confié les shootings au célèbre photographe allemand Peter Lindbergh, 74 ans, qui de Londres à New York en passant par Stockholm, a immortalisé ces femmes. Les instructions de la duchesse étaient claires, confie le photograhe : "Je veux voir des tâches de rousseur !' Et bien, c'était comme enfoncer des portes ouvertes pour moi. J'adore les taches de rousseur (...). Je déteste les retouches, je déteste le maquillage. Je dis toujours, 'Retirez le maquillage !'"

Le résultat, cette couverture du numéro de septembre, a été dévoilée sur le compte Instagram du couple princier.

View this post on Instagram

We are proud to announce that Her Royal Highness, The Duchess of Sussex is the Guest Editor for the September issue of @BritishVogue. For the past seven months, The Duchess has curated the content with British Vogue's Editor-in-Chief Edward Enninful to create an issue that highlights the power of the collective. They have named the issue: “Forces for Change” For the cover, The Duchess chose a diverse selection of women from all walks of life, each driving impact and raising the bar for equality, kindness, justice and open mindedness. The sixteenth space on the cover, a mirror, was included so that when you hold the issue in your hands, you see yourself as part of this collective. The women on the cover include: @AdwoaAboah @AdutAkech @SomaliBoxer @JacindaArdern @TheSineadBurke @Gemma_Chan @LaverneCox @JaneFonda @SalmaHayek @FrankieGoesToHayward @JameelaJamilOfficial @Chimamanda_Adichie @YaraShahidi @GretaThunberg @CTurlington We are excited to announce that within the issue you’ll find: an exclusive interview between The Duchess and former First Lady of the United States Michelle Obama, a candid conversation between The Duke of Sussex and Dr Jane Goodall, inspirational articles written by Brené Brown, Jameela Jamil and many others. Equally, you’ll find grassroots organisations and incredible trailblazers working tirelessly behind the scenes to change the world for the better. • “Guest Editing the September issue of British Vogue has been rewarding, educational and inspiring. To deep dive into this process, working quietly behind the scenes for so many months, I am happy to now be able to share what we have created. A huge thanks to all of the friends who supported me in this endeavour, lending their time and energy to help within these pages and on the cover. Thank you for saying “Yes!” - and to Edward, thank you for this wonderful opportunity.” - The Duchess of Sussex #ForcesForChange

A post shared by The Duke and Duchess of Sussex (@sussexroyal) on

Meghan Markle a également choisi de publier un article en première page. Dans la version imprimée, ce sera un miroir. "La Duchesse veut montrer que vous aussi faites partie de ces changements ", dit Enninful. "Elle préfère se concentrer sur les femmes qu'elle admire."

La tâche de Meghan Markle ne s'est pas arrêtée à la sélection des personnalités à mettre en lumière. Elle a fermement tenu les rênes du contenu lui-même. On lui doit ainsi une double interview avec l'ancienne Première Dame Michelle Obama. Son mari, le prince Harry,a pour sa part conservé avec la biologiste et anthropologue Jane Goodall. Enfin, on y retrouve une interview de Brené Brown, professeure américaine de travail social, connue pour ses conférences Ted sur le pouvoir de la vulnérabilité et le body positive. L'ambassadrice Jameela Jamil y intervient également.

C'est la première fois en 103 ans d'existence que le Vogue britannique invite un rédacteur pour son fameux numéro de septembre. D'autres versions internationales l'ont déjà fait, comme par exemple Rihanna l'année passée, pour la version américaine.

Ce numéro pas comme les autres sera en vente dès le 2 août. Soit deux jours avant l'anniversaire de sa rédactrice en chef éphémère.

Pour les magazine de mode, l'édition de septembre est la plus importante de l'année. C'est pour cette raison d'ailleurs que celle du Vogue US a fait l'objet d'un passionnant documentaire signé R.J. Cutler en 2009, qui suit le travail d'Anna Wintour et son équipe pour la création de ce numéro essentiel de l'année. Cette importance est due au fait que les contrats avec les annonceurs et donc les recettes publicitaires sont plus élevés que pour les autres numéros de l'année.