Au milieu des années 80, Alphaville sanctifiait la jet-set sur l'album Forever Young. Michael Kors, lui, rêvait d'habiller ces nomades " on the go " en ouvrant son premier corner chez Bergdorf Goodman, le célèbrissime grand magasin de luxe new-yorkais. Le groupe de synth-pop est tombé dans l'oubli mais le natif de Long Island est devenu milliardaire, adjoignant ainsi un nouvel épisode, sous le signe de la mode, à la mythologie du rêve américain. Elevé par une mère célibataire et top model, c'est aux femmes actives qu'il a toujours pensé en dessinant ses collections, qu'elles soient aussi connues que Michele Obama ou Amal Clooney, ou qu'elles fassent partie des millions de fières propriétaires anonymes d'un sac ou d'une montre siglés MK.
...