Ce n'est pas entièrement de ma faute : j'ai grandi dans les années 90. Une décennie pendant laquelle l'on a connu tous les trois mois un véritable renouveau en matière de laideur. Le tee-shirt Waïkiki, les Buffalo, le sac banane, on sait maintenant qu'en ce qui concerne la mode, c'est paradoxalement Kurt Cobain qui avait tout compris. Et que les hommes de ma génération ne fassent pas trop les malins, le piercing à l'arcade et le bob de Drazic dans Hartley coeurs à vif ne seront pas moins difficiles à oublier...
...