Aurélien Cotentin n'est pas prêt d'oublier sa première paire de sneakers. Il n'avait que 6 ans mais espérait que le regard des copains s'attarde sur la languette rembourrée de ses Adidas Torsion. Perméable aux influences des tribus qui ont façonné son adolescence, celles du sport d'abord, de la musique ensuite, il se prenait à rêver, parfois, de créer un jour, comme ses idoles, sa marque de fringues. Plus connu sous le nom d'Orelsan, le Normand a lancé Avnier, en 2014. Le tout jeune label estampillé streetwear est dessiné en Suisse par son associé et ami Sébastian Strappazzon. Ces deux-là, c'est sûr, ne pouvaient que se trouver, c'était juste une question de moment. Gamins, ils se nourrissaient des mêmes influences, à Caen comme à Lausanne, l'un rollers aux pieds, l'autre vissé sur son BMX mais le look toujours affûté sur les rampes, avec déjà dans les oreilles le flow des rebelles en tête des playlists aujourd'hui.
...