Cuir

La créatrice met un point d'honneur à sélectionner ses cuirs minutieusement. "C'est un des aspects les plus importants de mon travail. Par élimination et après réflexion, je choisis douze thèmes environ par saison. Cela se fait au toucher ou sur la base d'un imprimé. Il y a évidemment aussi les peaux intemporelles, que je renouvelle à chaque fois. Mais je veux surprendre, avec des nouveautés et des formes inédites !" Pour l'été 2016, place à des teintes pastel. Mais rien de fleur bleue au programme, Clio Goldbrenner y a bien veillé.

Image

Il n'y a pas que l'aspect création qui entre en ligne de compte dans le succès d'un label, mais également la façon dont il se met en scène. Pour Clio Goldbrenner, chaque présentation fait l'objet d'un shooting savamment réfléchi. En témoigne la vidéo pour son printemps-été 2016 où des filles-mannequins réinventent le concept de pêche aux canards - de façon décalée et luxueuse - et portent des chaussettes dans des sandales, type slashs de piscine. Certains crieront au mauvais goût ; les autres saisiront la référence à l'air du temps. "L'image est essentielle ! C'est d'ailleurs une des parties préférées de mon job."

Temps

"Ces cinq années sont passées super vite ; c'est tellement enrichissant ! Je dois dire que j'adore ma vie au boulot... Je travaille avec une équipe jeune, qui s'implique et apporte une belle dynamique à l'ensemble. Quand j'ai lancé ma griffe, ce n'était pas pour m'amuser. J'avais vraiment l'ambition que cela devienne une marque à part entière." Pari réussi : reconnaissables entre mille grâce à l'emblème en cotte de maille, ses créations suscitent le buzz, à chaque sortie de nouvelle collection.

SAC

"Depuis le début, je n'imagine que des modèles que j'ai envie de porter." La jeune femme de 30 ans pense à ses besoins et à ceux des femmes qui l'inspirent... "Nous menons des vies trépidantes ; il faut que notre besace soit légère. Sinon, elle finira au placard. On recherche également un accessoire qui nous accompagne dans notre vie de tous les jours, que ce soit au boulot ou en soirée."

Projets

"Cette année, nous fêterons nos 5 ans avec la sortie d'une petite collection capsule, un projet qui se dessine peu à peu. Pour l'avenir, j'ai encore plein de choses en tête ! Chercher de nouveaux marchés, en Europe ; peut-être concevoir un sac pour hommes." Et un élargissement de la marque aux chaussures ? "On m'en parle souvent mais c'est quelque chose de très différent. Et puis, je suis tout le temps en baskets ; je m'imagine difficilement créer des escarpins. A moins d'imaginer des sneakers un jour ?"

www.cliogoldbrenner.com

CuirLa créatrice met un point d'honneur à sélectionner ses cuirs minutieusement. "C'est un des aspects les plus importants de mon travail. Par élimination et après réflexion, je choisis douze thèmes environ par saison. Cela se fait au toucher ou sur la base d'un imprimé. Il y a évidemment aussi les peaux intemporelles, que je renouvelle à chaque fois. Mais je veux surprendre, avec des nouveautés et des formes inédites !" Pour l'été 2016, place à des teintes pastel. Mais rien de fleur bleue au programme, Clio Goldbrenner y a bien veillé. ImageIl n'y a pas que l'aspect création qui entre en ligne de compte dans le succès d'un label, mais également la façon dont il se met en scène. Pour Clio Goldbrenner, chaque présentation fait l'objet d'un shooting savamment réfléchi. En témoigne la vidéo pour son printemps-été 2016 où des filles-mannequins réinventent le concept de pêche aux canards - de façon décalée et luxueuse - et portent des chaussettes dans des sandales, type slashs de piscine. Certains crieront au mauvais goût ; les autres saisiront la référence à l'air du temps. "L'image est essentielle ! C'est d'ailleurs une des parties préférées de mon job." Temps"Ces cinq années sont passées super vite ; c'est tellement enrichissant ! Je dois dire que j'adore ma vie au boulot... Je travaille avec une équipe jeune, qui s'implique et apporte une belle dynamique à l'ensemble. Quand j'ai lancé ma griffe, ce n'était pas pour m'amuser. J'avais vraiment l'ambition que cela devienne une marque à part entière." Pari réussi : reconnaissables entre mille grâce à l'emblème en cotte de maille, ses créations suscitent le buzz, à chaque sortie de nouvelle collection. SAC"Depuis le début, je n'imagine que des modèles que j'ai envie de porter." La jeune femme de 30 ans pense à ses besoins et à ceux des femmes qui l'inspirent... "Nous menons des vies trépidantes ; il faut que notre besace soit légère. Sinon, elle finira au placard. On recherche également un accessoire qui nous accompagne dans notre vie de tous les jours, que ce soit au boulot ou en soirée." Projets"Cette année, nous fêterons nos 5 ans avec la sortie d'une petite collection capsule, un projet qui se dessine peu à peu. Pour l'avenir, j'ai encore plein de choses en tête ! Chercher de nouveaux marchés, en Europe ; peut-être concevoir un sac pour hommes." Et un élargissement de la marque aux chaussures ? "On m'en parle souvent mais c'est quelque chose de très différent. Et puis, je suis tout le temps en baskets ; je m'imagine difficilement créer des escarpins. A moins d'imaginer des sneakers un jour ?" www.cliogoldbrenner.com