La pandémie a bouleversé nos habitudes de vie et de consommation. La mode n'a pas été épargnée. Confiné et en télétravail, notre style vestimentaire s'est relâché en 2020. Depuis le mois de mars, on constate une augmentation des articles qualifiés par nos voisins d'outre-Manche de "soft-talgie", tels que les survêtements Juicy Couture ou les bottes d'après-ski de la marque Ugg. Selon le site Pilot Fish, les recherches de ce genre de survêtements en velours ont augmenté de 95 % et celles de grosses bottes en peau de mouton de 15 %, relaie The Guardian. Les fashion victims se tournent désormais davantage vers des vêtements qui privilégient le (ré)confort que l'élégance.
...

La pandémie a bouleversé nos habitudes de vie et de consommation. La mode n'a pas été épargnée. Confiné et en télétravail, notre style vestimentaire s'est relâché en 2020. Depuis le mois de mars, on constate une augmentation des articles qualifiés par nos voisins d'outre-Manche de "soft-talgie", tels que les survêtements Juicy Couture ou les bottes d'après-ski de la marque Ugg. Selon le site Pilot Fish, les recherches de ce genre de survêtements en velours ont augmenté de 95 % et celles de grosses bottes en peau de mouton de 15 %, relaie The Guardian. Les fashion victims se tournent désormais davantage vers des vêtements qui privilégient le (ré)confort que l'élégance. Les stars des réseaux sociaux ont foncé tête baissée dans cette tendance. En octobre, Kim Kardashian a lancé une gamme de survêtements en velours. Pour la Noël, la star d'Instagram a publié un cliché de sa famille revêtue d'ensembles en velour cosy, ambiance soirée pijama (même si elle-même était serrée dans un corset relevé d'une jupe façon paréo):L'acteur Timothée Chalamet s'est affiché lové dans un pull à capuche rose de la marque Juicy Couture dans le magazine américain GQ. Tandisque la chanteuse Dua Lipa était vêtue d'un ensemble relax vert citron sur Instagram.Entre-temps, les bottes Ugg, souvent moquées pour leur inélégance, ont été saluées à Hollywood, portées par Jennifer Lopez et Selena Gomez. Même l'ancien rédacteur en chef de Vogue, André Leon Talley, a fait les louanges des grosses bottes en peau de mouton. "Je suis le plus grand fan d'Uggs", a-t-il déclaré la semaine dernière lors des Footwear News Awards. "La pandémie a indéniablement brouillé les frontières entre le style et le confort, plus que jamais auparavant et a créé le terrain parfait pour que [ces produits] se développent", déclare dans The Guardian, Nick Stickland, directeur exécutif de la création chez ODD, qui a collaboré avec Nike et Dr Martens. "D'un point de vue physique, les vêtements doux sont agréables à porter", analyse dans le quotidien anglais le professeur Carolyn Mair. "Ils nous enveloppent comme une seconde peau sans restreindre ni limiter nos mouvements ni notre confort. La relation entre le corps et l'esprit, la physiologie et la psychologie est bien documentée et donc se sentir bien physiquement a un impact sur la façon dont nous nous sentons psychologiquement". Ce n'est donc pas une surprise pour elle que les consommateurs s'orientent vers des vêtements doux. "Le poids, la texture, la dureté ou la douceur d'un objet peuvent influencer inconsciemment notre émotion et notre comportement. Il est facile de voir le rapport avec les vêtements que nous portons".Ce revival des vêtements tout confort en velours ou autres matières s'inscrit également dans le cadre de recherches qui montrent que la nostalgie est déclenchée par le froid. Une autre étude montre que le sentiment nostalgique peut aider à combattre la solitude. "Il existe un sentiment général de malaise et d'incertitude quant à la direction que prend notre monde, il n'est donc pas surprenant que nous recherchions tous le confort", déclare l'historienne de la mode Laura McLaws Helms dans The Guardian. "La nostalgie ne se souvient jamais des aspects négatifs d'une période", dit-elle, "chaque réveil nostalgique devient donc une version aseptisée du passé : sûre, confortable et stable. La passion nostalgique des Millennials pour les années 1990 et 2000 leur permet de revenir à une époque où ils se sentaient en sécurité et à l'aise, en tant qu'enfants et adolescents, libérés des soucis des adultes".