Celles et ceux qui ont poussé la porte du magasin Bellerose de Gand ces dernières semaines ont peut-être aperçu la couturière personnelle de la boutique. Le mercredi, vendredi et samedi, elle répare gratuitement les pièces du label, neuves ou anciennes. Et même si l'étiquette mentionne une autre marque, la somme est modique. Il est également possible de faire retoucher ses vêtements tout justes achetés en patientant avec un cappuccino et une part de gâteau dans le café attenant. Quand le temps lui est donné, l'artisane confectionne aussi des sacs de shopping de luxe, vendus sur p...

Celles et ceux qui ont poussé la porte du magasin Bellerose de Gand ces dernières semaines ont peut-être aperçu la couturière personnelle de la boutique. Le mercredi, vendredi et samedi, elle répare gratuitement les pièces du label, neuves ou anciennes. Et même si l'étiquette mentionne une autre marque, la somme est modique. Il est également possible de faire retoucher ses vêtements tout justes achetés en patientant avec un cappuccino et une part de gâteau dans le café attenant. Quand le temps lui est donné, l'artisane confectionne aussi des sacs de shopping de luxe, vendus sur place ou gratuits à l'achat d'une paire de baskets. Le shop gantois est un pilote pour ce projet, mais il est probable que les autres adresses soient bientôt munies d'un corner réparation. De même la marque de baskets green Veja ne compte pas louper la tendance. Ce printemps, après son premier flagship à Paris (lire notre article), elle ouvrira un outlet à Bordeaux, où elle mettra son stock en vente: des chaussures avec un petit défaut de couture ou de couleur, des modèles utilisés pour des séances photo, etc. L'enseigne proposera également d'y nettoyer ses shoes, qu'elles soient de la marque... ou pas. "Des centaines de millions de baskets sont jetées chaque année. 99,9% d'entre elles contiennent du plastique et pourraient un jour se retrouver dans l'océan", explique Sébastien Kopp, cofondateur de l'entreprise. De son côté, Camper a également initié un service de réparation en boutique, la première paire étant retapée gratuitement et rendue endéans les 24 heures. En 2018, H&M lançait déjà son service Take Care : un espace en magasin où raccommoder soi-même ses vêtements et/ou acheter des kits de réparation. Après un pop-up à Hambourg, une version définitive a vu le jour dans son flagship de Paris. La maison Delvaux, elle, dispose de son propre service depuis des années. Il suffit d'apporter ses accessoires de maroquinerie abîmés dans n'importe quelle boutique Delvaux et ils reprendront vie dans l'atelier bruxellois de la marque. Certes, contre rémunération. De son côté, Patagonia est également précurseur en son genre. La gamme outdoor a son propre atelier qui redonne vie à plus de 40.000 pièces par an. Toutes les demandes européennes sont traitées au Portugal (moyennant paiement des frais de transport). Sur son site, se trouvent aussi des dizaines de vidéos qui expliquent comment rénover soi-même ses vêtements. La retouche figure aussi dans l'ADN de Nudie Jeans, qui garantit des réparations gratuites et à vie sur chaque pantalon. En 2018, la marque rafistolait plus de 55.000 jeans. Le Nudie Jeans Repair Shop le plus proche de chez nous se trouve à Amsterdam, mais il existe aussi un service itinérant à travers le continent. Et sur son site, on peut notamment commander un pack gratuit comprenant des patchs, des passants de ceinture, des fils dans les authentiques orange et bleu et un manuel d'explication.