Il fut un temps où l'on s'offrait un morceau du Louvre en achetant une petite reproduction de la Joconde en carte postale. Une appropriation de l'art par tout un chacun, grâce à sa reproduction, pour assouvir un quasi besoin universel, incarné et détourné il y a plus d'un siècle par Marcel Duchamp dans l'oeuvre LHOOQ (1919).

Actuellement, la faute au Covid, le plus grand musée du monde, et sans doute l'un des plus beaux, est fermé au public. Qu'à cela ne tienne. Vous pouvez vous l'offrir, en tout cas un petit morceau. Après avoir servi de décor au clip APES*** de Jay-Z et Beyonce, assurant d'un coup la street cred' du lieu, puis s'être pris dans les engrenages de Swatch, la marque - Le Louvre étant devenu une marque -, prolonge sa stratégie avec Uniqlo et Peter Saville. À la clef, une ligne de sweat shirts et tee shirt pour Homme, baptisée Art and Logic.

., DR
. © DR

Les Venus de Milo, Victoire de Samothrace, ou La Joconde y sont passées par le filtre de l'imagination du légendaire graphiste britannique, les faisant basculer dans une imagerie numérique, à mille lieues du sanctuaire qui les abrite. Pour les femmes, sweat et tee shirts reprennent les lignes d'une Saint Anne à l'enfant, de la Victoire de Samothrace, de la Belle jardinière de Raphael ou encore de la Baigneuse d'Ingres, parfois agrémenté de fleurs printanières, pour encore une fois désacraliser ces chefs d'oeuvres et se donner au public la possibilité de se les approprier, pour faire de l'art des motifs du quotidien.

Et si la mode c'est pas votre truc, vous pouvez toujours acheter les oeuvres antiques ou mythiques comme on achète des hôtels grâce au Monopoly spécial Louvre, autre partenariat un tantinet plus capitaliste, du musée, cette fois-ci avec Parker.

Il fut un temps où l'on s'offrait un morceau du Louvre en achetant une petite reproduction de la Joconde en carte postale. Une appropriation de l'art par tout un chacun, grâce à sa reproduction, pour assouvir un quasi besoin universel, incarné et détourné il y a plus d'un siècle par Marcel Duchamp dans l'oeuvre LHOOQ (1919).Actuellement, la faute au Covid, le plus grand musée du monde, et sans doute l'un des plus beaux, est fermé au public. Qu'à cela ne tienne. Vous pouvez vous l'offrir, en tout cas un petit morceau. Après avoir servi de décor au clip APES*** de Jay-Z et Beyonce, assurant d'un coup la street cred' du lieu, puis s'être pris dans les engrenages de Swatch, la marque - Le Louvre étant devenu une marque -, prolonge sa stratégie avec Uniqlo et Peter Saville. À la clef, une ligne de sweat shirts et tee shirt pour Homme, baptisée Art and Logic. Les Venus de Milo, Victoire de Samothrace, ou La Joconde y sont passées par le filtre de l'imagination du légendaire graphiste britannique, les faisant basculer dans une imagerie numérique, à mille lieues du sanctuaire qui les abrite. Pour les femmes, sweat et tee shirts reprennent les lignes d'une Saint Anne à l'enfant, de la Victoire de Samothrace, de la Belle jardinière de Raphael ou encore de la Baigneuse d'Ingres, parfois agrémenté de fleurs printanières, pour encore une fois désacraliser ces chefs d'oeuvres et se donner au public la possibilité de se les approprier, pour faire de l'art des motifs du quotidien.Et si la mode c'est pas votre truc, vous pouvez toujours acheter les oeuvres antiques ou mythiques comme on achète des hôtels grâce au Monopoly spécial Louvre, autre partenariat un tantinet plus capitaliste, du musée, cette fois-ci avec Parker.