C'est l'été, mais cela ressemble à l'automne. Le ciel bruxellois charrie du gris, de la pluie et des altocumulus poussés par un vent désobligeant. Dans le jardin du Mont des Arts, la statue d'Albert Ier veille vaille que vaille. Sur le mur de la Bibliothèque royale, Jacques Brel a laissé un morceau de chanson: "Et la place de Brouckère/Aux serpents de néon/Inscrit rouge dans le ciel/Sur les nuages le nom de Bruxelles". Les rares passants s'arrêtent pour regarder, amusés, Hannelore Knuts, mannequin phare de notre belgitude, qui monte et descend les escaliers en traînant un petit chien un peu têtu - Jerom n'a pas l'air d'avoir envie de suivre sa maîtresse d'un jour, les shootings, ça l'ennuie. Serge Leblon, photographe, a une patience d'ange. Il ne doute pas du résultat, il connaît son métier.

A Bruxelles, les coulisses en plein air d'un shooting mode 100% belge photographié par Serge Leblon., LEVIN POUR MINDBOX
A Bruxelles, les coulisses en plein air d'un shooting mode 100% belge photographié par Serge Leblon. © LEVIN POUR MINDBOX

L'équipe à pied d'oeuvre est chargée de photographier la collection capsule Terre Bleue x Le Vif Weekend. Ce n'est pas une première. C'est même la troisième fois que le label belge signe des silhouettes en collaboration avec notre magazine - l'idée est née en 2018, pour fêter les 35 ans du numéro Mode c'est Belge. Le succès avait été au rendez-vous, il eut été idiot de ne pas réitérer l'exercice. Lequel a été confié dès le départ à Benoît Béthume, styliste et consultant pour des griffes internationales prestigieuses, Patou et Marine Serre en tête.

Cette fois-ci, pour cet opus automne-hiver 21 post-staycation, Terre Bleue lui a proposé comme ligne directrice une intention d'effortless chic. "Nous voulions un look loungewear mais élégant, qui permet d'aller travailler et de dîner en ville ensuite, précise la directrice du marketing, Liesbeth De Keyser. Le tout dans le respect de notre ADN, qui met en valeur le design, la qualité et la durabilité."

Indispensable hoodie en jersey élégant., LEVIN POUR MINDBOX
Indispensable hoodie en jersey élégant. © LEVIN POUR MINDBOX

Mise en boîte

Hannelore Knuts a enfilé un long manteau camel qui vole au vent. "Je me sens comfy et classy effortless chic, rit-elle, mutine et élégante à la fois. Je vais envoyer une photo à mon fils pour lui montrer que je peux être une maman de ce genre!" Elle est parfaite pour le rôle. Il faut dire qu'elle connaît la chanson, elle qui a défilé pour Chanel, Gucci, Prada et Jean Paul Gaultier. Avec aisance, elle incarne une élégance à la Carolyn Bessette-Kennedy, qui mariait à la perfection minimalisme et décontraction.

"Ce sont des vêtements classiques. Mais ils sont revisités ensemble pour créer une silhouette actuelle. Tout est extrêmement confortable et un peu loose. Et tout s'emboîte, en termes de volumes et de couleurs."

Benoit Béthune

L'inspiration est de saison, comment ne pas désirer un vestiaire si bien pensé? Soit douze pièces à combiner comme on l'entend. "Une ode à la créativité et à la mode belge", concentrée dans un costume avec pantalon fluide, un hoodie en tricot jersey, des chemises larges, un débardeur, un pull à trois boutons, un manteau d'homme enveloppant juste ce qu'il faut, une écharpe douce. Tout s'additionne et se superpose à merveille dans une palette chromatique qui condense un taupe et un bleu marine, avec des accents de bleu "Bic". "Ce sont des vêtements classiques, épilogue Benoît Béthume. Mais ils sont revisités ensemble pour créer une silhouette actuelle. Tout est extrêmement confortable et un peu loose. Et tout s'emboîte, en termes de volumes et de couleurs."

Des inspirations et une palette chromatique qui revendiquent le classicisme mais contemporain., LEVIN POUR MINDBOX
Des inspirations et une palette chromatique qui revendiquent le classicisme mais contemporain. © LEVIN POUR MINDBOX

Le ciel ne cesse de passer du gris clair au gris foncé, avec comme seule constante le vert du feuillage des arbres qui quadrillent le Mont des Arts. Serge Leblon l'avait évidemment repéré d'emblée: son rapport à la couleur est intense, il le maîtrise, parce qu'il est photographe depuis 38 ans et parce qu'il a du talent, vu dans les plus grands magazines de mode, de Vogue à Dazed, I.D. ou Self Service... Il a débuté en faisant du flou, placé sous le signe de l'évanescence, qu'il a fait évoluer en un travail poétique sur les contrastes, magnifiés par la lumière extérieure, sa préférence. Voilà, c'est fini, toutes les photos sont en boîte et la collection bientôt en boutique - elle aura les honneurs des vitrines Terre Bleue, de l'e-shop et de nos pages. Emportée par l'élan et la joie d'avoir bien bossé, comme un seul homme, l'équipe applaudit, ça fuse, dans toutes les langues, "On y est", "We did it again", "Keigoed". La preuve par l'image.

Une maille masculine et un pantalon fluide pour une silhouette effortless chic., LEVIN POUR MINDBOX
Une maille masculine et un pantalon fluide pour une silhouette effortless chic. © LEVIN POUR MINDBOX

La collection capsule Terre Bleue x Le Vif Weekend est disponible en exclusivité dans une sélection de points de vente Terre Bleue et sur l'e-shop de Terre Bleue. terrebleue.com

Un automne placé sous le signe du minimalisme et de la décontraction., LEVIN POUR MINDBOX
Un automne placé sous le signe du minimalisme et de la décontraction. © LEVIN POUR MINDBOX
C'est l'été, mais cela ressemble à l'automne. Le ciel bruxellois charrie du gris, de la pluie et des altocumulus poussés par un vent désobligeant. Dans le jardin du Mont des Arts, la statue d'Albert Ier veille vaille que vaille. Sur le mur de la Bibliothèque royale, Jacques Brel a laissé un morceau de chanson: "Et la place de Brouckère/Aux serpents de néon/Inscrit rouge dans le ciel/Sur les nuages le nom de Bruxelles". Les rares passants s'arrêtent pour regarder, amusés, Hannelore Knuts, mannequin phare de notre belgitude, qui monte et descend les escaliers en traînant un petit chien un peu têtu - Jerom n'a pas l'air d'avoir envie de suivre sa maîtresse d'un jour, les shootings, ça l'ennuie. Serge Leblon, photographe, a une patience d'ange. Il ne doute pas du résultat, il connaît son métier. L'équipe à pied d'oeuvre est chargée de photographier la collection capsule Terre Bleue x Le Vif Weekend. Ce n'est pas une première. C'est même la troisième fois que le label belge signe des silhouettes en collaboration avec notre magazine - l'idée est née en 2018, pour fêter les 35 ans du numéro Mode c'est Belge. Le succès avait été au rendez-vous, il eut été idiot de ne pas réitérer l'exercice. Lequel a été confié dès le départ à Benoît Béthume, styliste et consultant pour des griffes internationales prestigieuses, Patou et Marine Serre en tête. Cette fois-ci, pour cet opus automne-hiver 21 post-staycation, Terre Bleue lui a proposé comme ligne directrice une intention d'effortless chic. "Nous voulions un look loungewear mais élégant, qui permet d'aller travailler et de dîner en ville ensuite, précise la directrice du marketing, Liesbeth De Keyser. Le tout dans le respect de notre ADN, qui met en valeur le design, la qualité et la durabilité." Hannelore Knuts a enfilé un long manteau camel qui vole au vent. "Je me sens comfy et classy effortless chic, rit-elle, mutine et élégante à la fois. Je vais envoyer une photo à mon fils pour lui montrer que je peux être une maman de ce genre!" Elle est parfaite pour le rôle. Il faut dire qu'elle connaît la chanson, elle qui a défilé pour Chanel, Gucci, Prada et Jean Paul Gaultier. Avec aisance, elle incarne une élégance à la Carolyn Bessette-Kennedy, qui mariait à la perfection minimalisme et décontraction. L'inspiration est de saison, comment ne pas désirer un vestiaire si bien pensé? Soit douze pièces à combiner comme on l'entend. "Une ode à la créativité et à la mode belge", concentrée dans un costume avec pantalon fluide, un hoodie en tricot jersey, des chemises larges, un débardeur, un pull à trois boutons, un manteau d'homme enveloppant juste ce qu'il faut, une écharpe douce. Tout s'additionne et se superpose à merveille dans une palette chromatique qui condense un taupe et un bleu marine, avec des accents de bleu "Bic". "Ce sont des vêtements classiques, épilogue Benoît Béthume. Mais ils sont revisités ensemble pour créer une silhouette actuelle. Tout est extrêmement confortable et un peu loose. Et tout s'emboîte, en termes de volumes et de couleurs." Le ciel ne cesse de passer du gris clair au gris foncé, avec comme seule constante le vert du feuillage des arbres qui quadrillent le Mont des Arts. Serge Leblon l'avait évidemment repéré d'emblée: son rapport à la couleur est intense, il le maîtrise, parce qu'il est photographe depuis 38 ans et parce qu'il a du talent, vu dans les plus grands magazines de mode, de Vogue à Dazed, I.D. ou Self Service... Il a débuté en faisant du flou, placé sous le signe de l'évanescence, qu'il a fait évoluer en un travail poétique sur les contrastes, magnifiés par la lumière extérieure, sa préférence. Voilà, c'est fini, toutes les photos sont en boîte et la collection bientôt en boutique - elle aura les honneurs des vitrines Terre Bleue, de l'e-shop et de nos pages. Emportée par l'élan et la joie d'avoir bien bossé, comme un seul homme, l'équipe applaudit, ça fuse, dans toutes les langues, "On y est", "We did it again", "Keigoed". La preuve par l'image.