Pilotée par Eric Claus pour la douzième fois consécutive, cette nouvelle édition de la Biennale développera sa thématique, " D'un temps à l'autre ", à La Louvière et dans ses environs, dans dix musées ou édifices remarquables qui font la fierté de la région. Rapide coup d'oeil à la programmation :

Centre de la gravure et de l'image(La Louvière)

Bientôt déjà hier. Métamorphoses et écoulement du temps : en sélectionnant 32 oeuvres déjà présentes dans ses collections, le musée invite à une " lente déambulation " explorant le concept du temps et de sa trace.

Centre Daily-Bul & C° (La Louvière)

Les Belges images. Plonk et Replonk tuent le temps à La Louvière : avec ses détournements poético-absurdes d'images anciennes, le duo Suisse remet en contexte des situations et événements invraisemblables.

Le Mill (La Louvière)

Laurent Pillet - Péplum : L'intérêt de l'existence, sa beauté mais aussi son absurdité, exprimé par Laurent Pillet au moyen de vidéos capté par smartphone, ainsi que de mots, de musiques et de voix.

Trésors cachés. Un siècle de collections artistiques à La Louvière : un panorama exceptionnel sur l'art belge du XXe siècle, de Anna Boch à Alechinsky, en passant par Magritte et Pol Bury.

Maison du tourisme, du parc, des canaux et des châteaux (La Louvière)

Marco De Santis. Andante : un voyage à travers les âges de l'histoire de l'art, d'où l'artiste extrait des fragments, créant ainsi un nouvel espace-temps, comme s'il pratiquait une forme d'archéologie imaginaire.

Château Gilson. Maia Blondeau. Helga Dejaegher. Colin Pontot. VAlkiri. Media Memories : une série d'installations ludiques et interactives visant à ressusciter des formats aujourd'hui disparus - cassette audio, bandes magnétiques et divers appareillages électroniques.

Bois du Luc, musée de la mine et du développement durable.(La Louvière)

Maëlle Dufour : Dans le cadre exceptionnel des anciens charbonnages, la jeune artiste montoise sculpte des " monuments de bois ou de terre " qui mènent le spectateur étourdi vers des " chemins de dérive ".

Jean-Philippe Tromme. Le jardin de mon père : un " herbier en volume ", appelé à s'agrandir au fil des saisons, fait de plantes qui défient le temps et leur propre fragilité après avoir été coulées dans le bronze.

Stéphanie Roland. Eon : une installation dans laquelle des images représentant une idée du futur sont altérées, pour ensuite être reproduites sur du marbre et former " le site archéologique d'un futur fragmenté et interconnecté.

Yannis Behrakis. Capdevila. Patrick Chapatte. Philippe Decressac. Maëlle Dufour. Christian Fauconnier. Hamedine Kane & Atelier de l'imagier. Keone and Mari. Stéphanie Roland. Yves Salaün. Eric Zeking. Migr'actions : Les artistes abordent la crise de l'accueil en s'intéressant aux causes migratoires, donnant la parole aux migrants eux-mêmes par une série d'interviews.

Musée international du carnaval et du masque (Binche)

Benoit + Bo. Happy Heads : une double rencontre, celle du duo d'artistes contemporains avec les collections du musée, et donc aussi celle de la tradition et de l'évolution, avec pour point d'ancrage l'univers des rituels chinois.

Musée Royal de Mariemont (Morlanwez-Mariemont)

Alex Verhaest. Aucun mythe pour ces contrées de l'esprit. Parcours numériques : orchestrant le clash entre nouvelles technologies et la peinture du XVe siècle, Alex Verhaes examine notre rapport au temps et nos difficultés à communiquer quand le tragique s'empare de certaines situations.

Collégiale Saint-Vincent (Soignies)

Cruor ou " le grand verre " : Imagerie de dévotion, rituel de la communion et " théâtre du diable ", servis par la " poétique contemporaine " d'Etienne Colas et Jean Foulon, ainsi que par les " pierres noires " de Philippe Dubit.

Musée Alexandre-Louis Martin (Carnières)

Emelyne Duval. La pente de la rêverie : une rencontre " détonante et singulière " entre le peintre et la collagiste et dessinatrice, qui confrontent leur propre manière d'observer le monde pour aboutir à un dialogue sur l'espace et le temps.

ARTour, dans la région du Centre jusqu'au 14 septembre. Infos détaillées sur www.artour.be