Les chercheurs ont interrogé 1.951 Belges âgés entre 25 et 35 ans pour parvenir à tirer leurs conclusions. Selon celles-ci, 13% de cette catégorie de la population ne veut pas d'enfant. C'est largement plus que la moyenne européenne: seulement 7% des hommes et 5% des femmes de ces âges-là ne souhaitent pas prolonger leur lignée.

En Belgique, différents facteurs jouent un rôle, selon l'enquête. Par exemple, 20% des personnes peu qualifiées disent ne pas vouloir d'enfant, contre seulement 11% des détenteurs d'un diplôme de l'enseignement supérieur. Les Belges ayant des carrières qu'ils considèrent comme "très importantes" sont aussi moins convaincus (18%) que ceux pour qui elle ont moins d'importance (9%).

Enfin, la situation relationnelle joue également un rôle: parmi les célibataires lors de l'enquête 25% disent ne pas envisager d'enfant, soit quatre fois plus que leurs concitoyens installés dans une relation de couple.

"L'enquête démontre que les enfants ne sont pas toujours un choix tout à fait volontaire", selon un des chercheurs. "Les facteurs environnants sont décisifs (...) Si les conditions sont optimales, seuls 6% des jeunes Belges ne voudraient pas d'enfant."