Pour lutter contre le Covid, l'Allemagne fait le choix de l'humour et de la parodie plutôt que de l'angoisse. On voit dans spot un homme âgé revenir sur l'hiver 2020. À la manière d'un documentaire de guerre, il se remémore sa jeunesse ou il a contribué à sauver le monde en ne faisant strictement rien.

"Je crois que c'était l'hiver 2020, les yeux du pays entier étaient rivés sur nous. Je venais d'avoir 22 ans, j'étais étudiant en génie mécanique à Chemnitz, quand la seconde vague est arrivée", commence à relater le vieillard. "22 ans, à cet âge on veut faire la fête, étudier. Mais le destin avait des plans différents pour nous"

"Soudain, le destin de notre pays était entre nos mains. Alors nous avons pris notre courage à deux mains et avons fait ce qui était attendu de nous. C'est-à-dire rien. Absolument rien du tout"

Le front était notre canapé, notre arme la patience

On le voit ensuite lui, plus jeune, vautré sur son canapé. "Jour et nuit, nous avons gardé nos fesses au chaud et empêché la circulation du virus. Le front, c'était notre canapé, notre arme, la patience. Voilà comment nous sommes devenus des héros".

Sous #Besonderehelden ("Héros très spéciaux"), trois clips ont déferlé sur les réseaux sociaux. Cliquer ici pour les voir en avec sous-titre en français.

Le second clip met en scène le même homme, mais cette fois-ci accompagné de sa compagne. Le troisième est un vieil homme qui a reçu une médaille

Pour lutter contre le Covid, l'Allemagne fait le choix de l'humour et de la parodie plutôt que de l'angoisse. On voit dans spot un homme âgé revenir sur l'hiver 2020. À la manière d'un documentaire de guerre, il se remémore sa jeunesse ou il a contribué à sauver le monde en ne faisant strictement rien. "Je crois que c'était l'hiver 2020, les yeux du pays entier étaient rivés sur nous. Je venais d'avoir 22 ans, j'étais étudiant en génie mécanique à Chemnitz, quand la seconde vague est arrivée", commence à relater le vieillard. "22 ans, à cet âge on veut faire la fête, étudier. Mais le destin avait des plans différents pour nous" "Soudain, le destin de notre pays était entre nos mains. Alors nous avons pris notre courage à deux mains et avons fait ce qui était attendu de nous. C'est-à-dire rien. Absolument rien du tout"On le voit ensuite lui, plus jeune, vautré sur son canapé. "Jour et nuit, nous avons gardé nos fesses au chaud et empêché la circulation du virus. Le front, c'était notre canapé, notre arme, la patience. Voilà comment nous sommes devenus des héros".Sous #Besonderehelden ("Héros très spéciaux"), trois clips ont déferlé sur les réseaux sociaux. Cliquer ici pour les voir en avec sous-titre en français. Le second clip met en scène le même homme, mais cette fois-ci accompagné de sa compagne. Le troisième est un vieil homme qui a reçu une médaille