Connue principalement pour ses "fabulettes" pour enfants --qui lui valent d'avoir laissé son nom à des écoles--, son répertoire est également riche de chansons plus engagées, comme Non, tu n'as pas de nom (1973), où elle prend parti pour la légalisation de l'avortement, deux ans avant la loi Veil.

Pendant toute sa carrière, elle s'intéressa aux faits de société, notamment à la condition des femmes, revendiquant le terme de chanteuse "féministe", qui fut parfois lourd à porter.

"Je suppose que ça m'a freinée dans ma carrière parce que j'étais l'emmerdeuse de service, mais ma foi, si c'était le prix à payer..."

En 1975, elle chante Une sorcière comme les autres, chanson extraite de son album éponyme, où elle se penche sur la condition féminine et la maternité : "Vous m'avez aimée servante / M'avez voulu ignorante[...] / Vous m'avez aimée putain / Et couverte de satin / Vous m'avez faite statue / Et toujours je me suis tue".

En 1978; dans Douce maison, elle dénonçait le viol et la culpabilisation des victimes tandis que Juste une femme (2013) était une évocation des violences faites aux femmes.

Elle a ainsi défendu la cause du mariage homosexuel dans Gay, marions-nous! en 2007.

Jamais tout en haut de l'affiche mais toujours bien présente dans le paysage musical français depuis la fin des années 1950, Anne Sylvestre incarnait une chanson à texte, intelligente, faisant fi des modes, dans le sillage d'un Guy Béart ou d'un Georges Brassens, auquel elle était souvent comparée, à cause de son accompagnement à la guitare, mais surtout pour la finesse des textes. Celui-ci disait d'elle:

"On commence à s'apercevoir qu'avant sa venue dans la chanson, il nous manquait quelque chose et quelque chose d'important."

Comme eux, Anne-Marie Beugras, née le 20 juin 1934, a débuté dans un cabaret de la rive gauche à Paris. Sous le pseudonyme d'Anne Sylvestre, elle devint l'une des premières femmes à écrire et composer ses chansons.

Elle est aussi connu du grand public pour ses albums à destinations des enfants, qui ont accompagnés plusieurs générations.

Elle avait une tournée prévue pour jouer son spectacle "Nouveaux manèges", notamment quatre dates à Paris en janvier 2021.

Connue principalement pour ses "fabulettes" pour enfants --qui lui valent d'avoir laissé son nom à des écoles--, son répertoire est également riche de chansons plus engagées, comme Non, tu n'as pas de nom (1973), où elle prend parti pour la légalisation de l'avortement, deux ans avant la loi Veil.Pendant toute sa carrière, elle s'intéressa aux faits de société, notamment à la condition des femmes, revendiquant le terme de chanteuse "féministe", qui fut parfois lourd à porter.En 1975, elle chante Une sorcière comme les autres, chanson extraite de son album éponyme, où elle se penche sur la condition féminine et la maternité : "Vous m'avez aimée servante / M'avez voulu ignorante[...] / Vous m'avez aimée putain / Et couverte de satin / Vous m'avez faite statue / Et toujours je me suis tue". En 1978; dans Douce maison, elle dénonçait le viol et la culpabilisation des victimes tandis que Juste une femme (2013) était une évocation des violences faites aux femmes. Elle a ainsi défendu la cause du mariage homosexuel dans Gay, marions-nous! en 2007. Jamais tout en haut de l'affiche mais toujours bien présente dans le paysage musical français depuis la fin des années 1950, Anne Sylvestre incarnait une chanson à texte, intelligente, faisant fi des modes, dans le sillage d'un Guy Béart ou d'un Georges Brassens, auquel elle était souvent comparée, à cause de son accompagnement à la guitare, mais surtout pour la finesse des textes. Celui-ci disait d'elle: Comme eux, Anne-Marie Beugras, née le 20 juin 1934, a débuté dans un cabaret de la rive gauche à Paris. Sous le pseudonyme d'Anne Sylvestre, elle devint l'une des premières femmes à écrire et composer ses chansons. Elle est aussi connu du grand public pour ses albums à destinations des enfants, qui ont accompagnés plusieurs générations. Elle avait une tournée prévue pour jouer son spectacle "Nouveaux manèges", notamment quatre dates à Paris en janvier 2021.