Les origines

Le mouvement est né aux Etats-Unis, dans la foulée de la révolution culturelle des années 70, où émerge la conscience environnementale autour des antinucléaires. Le terme "écoféminisme" est utilisé pour la première fois en 1974 par la pionnière du féminisme en France à l'époque, Françoise d'Eaubonne, qui établit de façon évidente un lien entre femmes et environnement. Dans son ouvrage, Le Féminisme ou la Mort (éditions Horay), elle explique que la société patriarcale "s'étant emparée du sol, donc de la fertilité et du ventre des femmes, il était logique que la surexploitation de l'une et de l'autre aboutisse à ce double péril menaçant et parallèle : la surpopulation (excès des naissances) et la destruction de l'environnement (excès des produits)". Quatre décennies plus tard, nombreuses sont celles à encore faire le constat de cette ...