A travers cette nouvelle fonctionnalité, Facebook dit vouloir inciter les utilisateurs à renouer avec le partage de contenus privés tout en rassurant, "les informations de la nouvelle fonctionnalité ne seront pas partagées sur la version standard de Facebook " assure Mark Zuckerberg. Une dissociation entre le réseau social originel et sa nouvelle fonctionnalité certes, mais pas totalement, puisque les utilisateurs pourront importer - volontairement- des publications ainsi que des stories issues des plateformes connexes - Facebook et Instagram.

Quid des rencontres ? Après avoir créé votre profil - distinct de votre profil Facebook traditionnel-- et intégré vos centres d'intérêts, une série de profils vous sera proposée. Les profils sélectionnés sur base de vos hobbys, de vos préférences ou encore de vos activités, pourront provenir des événements auxquels vous allez participer - à condition de partager publiquement votre participation--, de votre cercle social ou en dehors. De plus, pas besoin d'attendre un "match retour" puisque vous pourrez directement interagir avec les personnes qui vous plaisent par un simple message ou un commentaire sous leurs photos. Quant au système de conversation, il sera séparé de Messenger. Pas de craintes donc à avoir quant aux messages envoyés au mauvais destinataire...

Un petit atout "secret"

Là où Facebook Dating se distingue d'un service comme Tinder, c'est grâce à son arme secrète : Secret Crush. L'option vous permet de choisir 9 amis Facebook ou Instagram pour lesquels vous avez un faible. Si un des utilisateurs que vous avez choisis vous choisit en retour, vous recevrez une notification pour entrer en contact. Et si ce n'est pas réciproque, la magie opère et ni elle ni personne ne saura que vous l'aviez choisi. Discrétion assurée et amour propre intact.

Si le lancement de cette nouvelle in-app - application intégrée dans l'application principale - avait été annoncé pour la veille de la Saint-Valentin, elle est finalement reportée. En cause : l'absence de garanties relatives au respect de la protection des données qui ont conduit la Commission de protection des données (DPC) a mené l'enquête dans les bureaux de Facebook à Dublin. La sortie de l'application - qui promet de faire grand bruit - est donc postposée à une date encore inconnue.

Valentine Fairon

A travers cette nouvelle fonctionnalité, Facebook dit vouloir inciter les utilisateurs à renouer avec le partage de contenus privés tout en rassurant, "les informations de la nouvelle fonctionnalité ne seront pas partagées sur la version standard de Facebook " assure Mark Zuckerberg. Une dissociation entre le réseau social originel et sa nouvelle fonctionnalité certes, mais pas totalement, puisque les utilisateurs pourront importer - volontairement- des publications ainsi que des stories issues des plateformes connexes - Facebook et Instagram. Quid des rencontres ? Après avoir créé votre profil - distinct de votre profil Facebook traditionnel-- et intégré vos centres d'intérêts, une série de profils vous sera proposée. Les profils sélectionnés sur base de vos hobbys, de vos préférences ou encore de vos activités, pourront provenir des événements auxquels vous allez participer - à condition de partager publiquement votre participation--, de votre cercle social ou en dehors. De plus, pas besoin d'attendre un "match retour" puisque vous pourrez directement interagir avec les personnes qui vous plaisent par un simple message ou un commentaire sous leurs photos. Quant au système de conversation, il sera séparé de Messenger. Pas de craintes donc à avoir quant aux messages envoyés au mauvais destinataire...Un petit atout "secret"Là où Facebook Dating se distingue d'un service comme Tinder, c'est grâce à son arme secrète : Secret Crush. L'option vous permet de choisir 9 amis Facebook ou Instagram pour lesquels vous avez un faible. Si un des utilisateurs que vous avez choisis vous choisit en retour, vous recevrez une notification pour entrer en contact. Et si ce n'est pas réciproque, la magie opère et ni elle ni personne ne saura que vous l'aviez choisi. Discrétion assurée et amour propre intact. Si le lancement de cette nouvelle in-app - application intégrée dans l'application principale - avait été annoncé pour la veille de la Saint-Valentin, elle est finalement reportée. En cause : l'absence de garanties relatives au respect de la protection des données qui ont conduit la Commission de protection des données (DPC) a mené l'enquête dans les bureaux de Facebook à Dublin. La sortie de l'application - qui promet de faire grand bruit - est donc postposée à une date encore inconnue. Valentine Fairon