Gloires et déboires des comédies musicales

05/12/18 à 10:50 - Mise à jour à 11:03
Du Le Vif Weekend Black du 29/11/18

Alors que la mythique Cats s'apprête à faire ronronner les nostalgiques en Belgique et que Notre Dame de Paris souffle ses vingt bougies, décryptage d'un marché colossal qui, selon les pays et les époques, connaît des gloires ou des déboires.

C'est un événement. Alors qu'elle fête les 40 ans de sa création, la mythique comédie musicale Cats investira le Palais 12 du Heysel en mars prochain, avec l'ambition féline d'appâter les fans d'antan tout en séduisant les nouvelles générations. Véritable blockbuster du genre, le show arrive en provenance directe de Londres, propulsé par son logo mondialement célèbre représentant deux yeux jaunes sur fond noir et des silhouettes dansantes en guise de pupilles. Cats, ce n'est pas seulement une bande de matous au look glam-rock échappés d'un recueil de nouvelles pour enfants ( Old Possum's Book of Practical Cats, écrit par T.S. Eliot dans les années 30). C'est aussi une oeuvre qui enflammera Broadway durant deux décennies, sera traduite dans onze langues et applaudie par plus de 70 millions de spectateurs à travers le globe. Un triomphe kitsch et baroque façonné par Andrew Lloyd Webber qui, après avoir connu le succès avec Jesus Christ Superstar (1971) et Evita (1976), fut traité de fou pour oser miser ses jetons sur... des chats.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires