Kate a confié dans une interview intime de 40 minutes au podcast "Happy Mum, Happy Baby", qui compte déjà 5 saisons, qu'elle était "tout le temps" très inquiète d'être une bonne mère, ajoutant que "les mères qui disent ne pas en souffrir mentent, en réalité". "Remettre en question vos propres décisions, votre propre avis et toutes ces choses, ça commence dès le moment où vous avez un bébé", a déclaré cette mère de trois enfants, "j'ai complètement sous-estimé l'impact et le changement que ça a eu sur nos vies".

Kate a aussi évoqué les difficultés qu'elle avait rencontré pendant ces grossesses, notamment ses nausées matinales, mais ajoutant qu'elle avait "trouvé un nouveau plaisir à la vie" depuis qu'elle était maman.

La duchesse de Cambridge a lancé mercredi une large enquête sur la petite enfance, afin de trouver les clefs pour élever une génération "heureuse et en bonne santé": c'est cette initiative qu'elle défend dans le podcast, racontant notamment comment "sa propre enfance" avait influencé sa façon de se comporter.

., Getty
. © Getty

Selon Kate, sa capacité à vivre pleinement les moments passés avec ceux qui l'entourent lui vient de sa "grand-mère extraordinaire", qui "nous consacrait beaucoup de temps, jouait avec nous, nous faisait faire des activités manuelles ou cuisinait avec nous". "J'essaye de retranscrire une grande partie de ces moments passés avec elle dans ceux que je passe désormais avec mes enfants", a-t-elle confié, plaidant en faveur d'une plus grande attention portée à cette "période vitale" dans la construction de l'enfant, "de la grossesse à l'âge de cinq ans".

Le couple royal a trois enfants: le prince George, âgé de six ans, la princesse Charlotte, 4 ans, et le prince Louis, 20 mois. Ils sont respectivement troisième, quatrième et cinquième dans l'ordre de succession au trône britannique.

Dans une précédente interview, Kate avait confié s'être sentie "parfois seule et assez isolée" lors de ses débuts en tant que jeune maman. Son beau-frère le prince Harry et sa femme Meghan s'étaient eux aussi ouverts en octobre, racontant dans un documentaire leurs difficultés en tant que jeunes parents.

Kate a confié dans une interview intime de 40 minutes au podcast "Happy Mum, Happy Baby", qui compte déjà 5 saisons, qu'elle était "tout le temps" très inquiète d'être une bonne mère, ajoutant que "les mères qui disent ne pas en souffrir mentent, en réalité". "Remettre en question vos propres décisions, votre propre avis et toutes ces choses, ça commence dès le moment où vous avez un bébé", a déclaré cette mère de trois enfants, "j'ai complètement sous-estimé l'impact et le changement que ça a eu sur nos vies". Kate a aussi évoqué les difficultés qu'elle avait rencontré pendant ces grossesses, notamment ses nausées matinales, mais ajoutant qu'elle avait "trouvé un nouveau plaisir à la vie" depuis qu'elle était maman. La duchesse de Cambridge a lancé mercredi une large enquête sur la petite enfance, afin de trouver les clefs pour élever une génération "heureuse et en bonne santé": c'est cette initiative qu'elle défend dans le podcast, racontant notamment comment "sa propre enfance" avait influencé sa façon de se comporter. Selon Kate, sa capacité à vivre pleinement les moments passés avec ceux qui l'entourent lui vient de sa "grand-mère extraordinaire", qui "nous consacrait beaucoup de temps, jouait avec nous, nous faisait faire des activités manuelles ou cuisinait avec nous". "J'essaye de retranscrire une grande partie de ces moments passés avec elle dans ceux que je passe désormais avec mes enfants", a-t-elle confié, plaidant en faveur d'une plus grande attention portée à cette "période vitale" dans la construction de l'enfant, "de la grossesse à l'âge de cinq ans".Le couple royal a trois enfants: le prince George, âgé de six ans, la princesse Charlotte, 4 ans, et le prince Louis, 20 mois. Ils sont respectivement troisième, quatrième et cinquième dans l'ordre de succession au trône britannique. Dans une précédente interview, Kate avait confié s'être sentie "parfois seule et assez isolée" lors de ses débuts en tant que jeune maman. Son beau-frère le prince Harry et sa femme Meghan s'étaient eux aussi ouverts en octobre, racontant dans un documentaire leurs difficultés en tant que jeunes parents.