Le roi Philippe et la reine Mathilde ont posé un regard plein de fierté et d'émotion au passage de leur fille aînée dans le défilé militaire de cette année. Elisabeth a récemment terminé sa formation militaire d'un an dans un camp tactique à Arlon.

De leur côté, Delphine Boël et son mari, Jim O'Hare, étaient assis en tribune pour la première fois cette année, aux côtés du Prince Laurent (sans son épouse Claire) et de la Princesse Astrid et du Prince Lorenz.

En dehors des invités officiels, très peu de personnes avaient fait le déplacement à Bruxelles pour les festivités, limitées, du 21 juillet. Alors que l'année passée, il n'y a pas eu de défilé à cause de la crise, cette année, en raison des intempéries et de la journée de deuil national la veille, il a été décidé que la sobriété devait être le maître mot de ce 21 juillet.

La princesse Elisabeth défilé, le 21 juillet 2021, Belga Images
La princesse Elisabeth défilé, le 21 juillet 2021 © Belga Images

Cette journée était également dédiée à tous ceux qui ont travaillé pendant la pandémie au cours des derniers mois.

Le nombre de troupes dans la section militaire du défilé était considérablement réduit cette année, car de nombreux soldats sont au travail dans les zones touchées par les inondations. Les hélicoptères n'ont pas participer au défilé aérien et les détachements des composantes terrestres et médicales déployés en raison des inondations n'ont pas pris part au défilé à pied ou à moto.

Enfin, la démonstration dynamique du ministère de la Défense a également été annulée afin d'assurer une disponibilité maximale des unités, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

Cette année, une attention particulière a également été accordée à la guerre de Corée, qui a débuté il y a 70 ans, et dans laquelle les Belges étaient également présents. Des vétérans et des soldats coréens ont pris part à la parade.

Dans la section civile, le nombre de troupes à pied a également été réduit de manière drastique par le déploiement sur le terrain. Le détachement est composé d'aspirants commissaires de l'Académie nationale de police et d'aspirants inspecteurs de l'école de police de Liège, l'une des régions les plus touchées par les inondations. Ils sont accompagnés par des cadets de la zone de police de Bruxelles-Capitale Ixelles. Quelques véhicules par composante y participaient également, ainsi que des véhicules luxembourgeois, allemands et français pour illustrer la coopération internationale

Le roi Philippe et la reine Mathilde ont posé un regard plein de fierté et d'émotion au passage de leur fille aînée dans le défilé militaire de cette année. Elisabeth a récemment terminé sa formation militaire d'un an dans un camp tactique à Arlon. De leur côté, Delphine Boël et son mari, Jim O'Hare, étaient assis en tribune pour la première fois cette année, aux côtés du Prince Laurent (sans son épouse Claire) et de la Princesse Astrid et du Prince Lorenz. En dehors des invités officiels, très peu de personnes avaient fait le déplacement à Bruxelles pour les festivités, limitées, du 21 juillet. Alors que l'année passée, il n'y a pas eu de défilé à cause de la crise, cette année, en raison des intempéries et de la journée de deuil national la veille, il a été décidé que la sobriété devait être le maître mot de ce 21 juillet. Cette journée était également dédiée à tous ceux qui ont travaillé pendant la pandémie au cours des derniers mois. Le nombre de troupes dans la section militaire du défilé était considérablement réduit cette année, car de nombreux soldats sont au travail dans les zones touchées par les inondations. Les hélicoptères n'ont pas participer au défilé aérien et les détachements des composantes terrestres et médicales déployés en raison des inondations n'ont pas pris part au défilé à pied ou à moto. Enfin, la démonstration dynamique du ministère de la Défense a également été annulée afin d'assurer une disponibilité maximale des unités, a indiqué le ministère de l'Intérieur. Cette année, une attention particulière a également été accordée à la guerre de Corée, qui a débuté il y a 70 ans, et dans laquelle les Belges étaient également présents. Des vétérans et des soldats coréens ont pris part à la parade. Dans la section civile, le nombre de troupes à pied a également été réduit de manière drastique par le déploiement sur le terrain. Le détachement est composé d'aspirants commissaires de l'Académie nationale de police et d'aspirants inspecteurs de l'école de police de Liège, l'une des régions les plus touchées par les inondations. Ils sont accompagnés par des cadets de la zone de police de Bruxelles-Capitale Ixelles. Quelques véhicules par composante y participaient également, ainsi que des véhicules luxembourgeois, allemands et français pour illustrer la coopération internationale