Baptisé en hommage à l'amour de Victor Hugo et sa maîtresse Juliette Drouet pour Bruxelles, ville de leur exil fin 1851, le bimestriel belge Juliette & Victor vient d'annoncer qu'il cesse de paraître. Ce magazine s'était fait pour mission de présenter l'art de vivre belge, sous tous ses aspects, aux Français expatriés.

Déjà fragilisé depuis quelques années par la crise qui affecte la presse écrite depuis quelques années déjà, J&V a été déclaré en faillite le 14 juillet dernier : "C'est donc la mort dans l'âme que j'ai dû me résoudre à faire aveu de faillite. Cette faillite n'est pas seulement juridique et financière , elle est aussi morale et humaine" confie Alain Lefevre, éditeur responsable du magazine, qu'il avait lancé en 2007.

Baptisé en hommage à l'amour de Victor Hugo et sa maîtresse Juliette Drouet pour Bruxelles, ville de leur exil fin 1851, le bimestriel belge Juliette & Victor vient d'annoncer qu'il cesse de paraître. Ce magazine s'était fait pour mission de présenter l'art de vivre belge, sous tous ses aspects, aux Français expatriés. Déjà fragilisé depuis quelques années par la crise qui affecte la presse écrite depuis quelques années déjà, J&V a été déclaré en faillite le 14 juillet dernier : "C'est donc la mort dans l'âme que j'ai dû me résoudre à faire aveu de faillite. Cette faillite n'est pas seulement juridique et financière , elle est aussi morale et humaine" confie Alain Lefevre, éditeur responsable du magazine, qu'il avait lancé en 2007.