C'est à la demande des autorités luxembourgeoises que l'homme a été emmené pour être entendu. Le parquet général de Luxembourg a entre-temps confirmé qu'une enquête pour motif de vol a été ouverte et qu'une personne a été entendue à Bruxelles.

Des enquêteurs luxembourgeois s'étaient déplacés jusqu'à Bruxelles pour interroger le suspect, dans le cadre d'une enquête sur un vol de bijoux appartenant à la Cour du Grand-Duché du Luxembourg. Aucune infraction n'a été constatée après le vol, ce qui a permis aux enquêteurs de présumer qu'une personne proche du palais avait commis ou aidé à commettre les faits. Les enquêteurs sont arrivés sur sa piste après avoir appris que l'homme était également en charge du maquillage lors du mariage d'un des fils du Grand-Duc et de la Grande-Duchesse de Luxembourg en 2012.

L'enquête a également révélé plusieurs éléments sur lesquels l'homme a été prié de s'expliquer lors de son audition. Le fournisseur de la Cour a nié toute implication dans l'affaire. Il a été relâché après audition et l'enquête se poursuit. "Le parquet de Luxembourg confirme qu'une plainte a été déposée le 22 juin 2017 concernant le vol de plusieurs bijoux et qu'une enquête judiciaire est en cours", a déclaré la porte-parole du parquet général de Luxembourg, Diane Klein. "Au cours de cette enquête, une commission rogatoire a été effectuée à Bruxelles, où une personne a été interrogée par les enquêteurs de Bruxelles et de Luxembourg, sans que cette personne ne soit placée sous mandat d'arrêt."

C'est à la demande des autorités luxembourgeoises que l'homme a été emmené pour être entendu. Le parquet général de Luxembourg a entre-temps confirmé qu'une enquête pour motif de vol a été ouverte et qu'une personne a été entendue à Bruxelles. Des enquêteurs luxembourgeois s'étaient déplacés jusqu'à Bruxelles pour interroger le suspect, dans le cadre d'une enquête sur un vol de bijoux appartenant à la Cour du Grand-Duché du Luxembourg. Aucune infraction n'a été constatée après le vol, ce qui a permis aux enquêteurs de présumer qu'une personne proche du palais avait commis ou aidé à commettre les faits. Les enquêteurs sont arrivés sur sa piste après avoir appris que l'homme était également en charge du maquillage lors du mariage d'un des fils du Grand-Duc et de la Grande-Duchesse de Luxembourg en 2012. L'enquête a également révélé plusieurs éléments sur lesquels l'homme a été prié de s'expliquer lors de son audition. Le fournisseur de la Cour a nié toute implication dans l'affaire. Il a été relâché après audition et l'enquête se poursuit. "Le parquet de Luxembourg confirme qu'une plainte a été déposée le 22 juin 2017 concernant le vol de plusieurs bijoux et qu'une enquête judiciaire est en cours", a déclaré la porte-parole du parquet général de Luxembourg, Diane Klein. "Au cours de cette enquête, une commission rogatoire a été effectuée à Bruxelles, où une personne a été interrogée par les enquêteurs de Bruxelles et de Luxembourg, sans que cette personne ne soit placée sous mandat d'arrêt."