16,7 % des personnes interrogées ont indiqué qu'au moins un membre de leur famille avait acheté un nouvel accessoire pour vélo au cours des dernières semaines. L'enquête montre également que notre usage du vélo a été grandement stimulé.

37,6 % des répondants, soit près de quatre Belges sur dix, affirment pédaler plus souvent depuis le confinement. Extrapolé à l'ensemble des adultes dans notre pays, il y aurait donc 3,5 millions de Belges qui font plus souvent du vélo.

Plus grande popularité en Flandre et chez les jeunes

Chez les personnes de moins de 34 ans, les chiffres atteignent même 45,3 %. Les plus de 55 ans ne sont pas à la traîne : 3 sur 10 indiquent qu'ils roulent plus souvent à bicyclette.

C'est surtout en Flandre que la petite reine fait le plus d'adeptes. 45,4 % des Flamands affirment qu'ils enfourchent davantage leur vélo. En Wallonie, ce pourcentage est de 27,7 %. Le relief plus vallonné de l'Ardenne joue ici sans doute un rôle.

Et après le confinement ?

Les Belges le confirment. Parmi ceux qui ont enfourché leur bicyclette pendant le confinement, pas moins de 84,2 % disent qu'ils continueront à le faire, même lorsque toutes les mesures seront levées. Seuls 15,8 % des personnes qui font davantage de vélo depuis la crise du coronavirus pensent qu'elles diminueront leur pratique.

Si l'on examine les distances parcourues pendant le confinement, une majorité (43,8 %) indique avoir roulé, chaque semaine, 1 à 20 kilomètres supplémentaires. Plus d'un "cycliste du confinement" sur 5 a parcouru entre 21 et 50 kilomètres supplémentaires. Enfin, 13,8 % ont couvert plus de 50 kilomètres en plus que d'habitude.

"Ces chiffres parlent d'eux-mêmes, déclare le CEO de Vermarc Sport, Marc Verbeeck, le vélo est une activité saine qui favorise notre système immunitaire. C'est aussi le moyen le plus écologique qui soit pour se déplacer. En ces temps particuliers, il est très encourageant de voir toutes ces personnes qui (re)découvrent la bicyclette comme un magnifique moyen de se détendre et de faire du sport ou comme un mode de transport alternatif, loin du stress du trafic. "

Marc Verbeeck rappelle qu'il y a des équipements pour chaque saison chez Vermarc Sport.

L'enquête a été réalisée par iVOX sur un échantillon de 1.000 Belges à la demande de Vermarc Sport, l'équipementier spécialisé dans les vêtements pour cyclistes. Elle a été extrapolée à l'ensemble des 9,18 millions d'adultes belges. La marge d'erreur est de 3,02%.

16,7 % des personnes interrogées ont indiqué qu'au moins un membre de leur famille avait acheté un nouvel accessoire pour vélo au cours des dernières semaines. L'enquête montre également que notre usage du vélo a été grandement stimulé. 37,6 % des répondants, soit près de quatre Belges sur dix, affirment pédaler plus souvent depuis le confinement. Extrapolé à l'ensemble des adultes dans notre pays, il y aurait donc 3,5 millions de Belges qui font plus souvent du vélo. Chez les personnes de moins de 34 ans, les chiffres atteignent même 45,3 %. Les plus de 55 ans ne sont pas à la traîne : 3 sur 10 indiquent qu'ils roulent plus souvent à bicyclette. C'est surtout en Flandre que la petite reine fait le plus d'adeptes. 45,4 % des Flamands affirment qu'ils enfourchent davantage leur vélo. En Wallonie, ce pourcentage est de 27,7 %. Le relief plus vallonné de l'Ardenne joue ici sans doute un rôle.Les Belges le confirment. Parmi ceux qui ont enfourché leur bicyclette pendant le confinement, pas moins de 84,2 % disent qu'ils continueront à le faire, même lorsque toutes les mesures seront levées. Seuls 15,8 % des personnes qui font davantage de vélo depuis la crise du coronavirus pensent qu'elles diminueront leur pratique. Si l'on examine les distances parcourues pendant le confinement, une majorité (43,8 %) indique avoir roulé, chaque semaine, 1 à 20 kilomètres supplémentaires. Plus d'un "cycliste du confinement" sur 5 a parcouru entre 21 et 50 kilomètres supplémentaires. Enfin, 13,8 % ont couvert plus de 50 kilomètres en plus que d'habitude."Ces chiffres parlent d'eux-mêmes, déclare le CEO de Vermarc Sport, Marc Verbeeck, le vélo est une activité saine qui favorise notre système immunitaire. C'est aussi le moyen le plus écologique qui soit pour se déplacer. En ces temps particuliers, il est très encourageant de voir toutes ces personnes qui (re)découvrent la bicyclette comme un magnifique moyen de se détendre et de faire du sport ou comme un mode de transport alternatif, loin du stress du trafic. " Marc Verbeeck rappelle qu'il y a des équipements pour chaque saison chez Vermarc Sport.