Tremblement chez les puritains : la sexualité des femmes de 50 ans n'est pas en berne, et elle ne demanderait qu'à être titillée ! En s'écoulant à plus de 100 millions d'exemplaires à travers le monde, la trilogie d'E.L. James a levé le voile sur une réalité tenue taboue jusqu'il y a peu : les dames "de bonne famille" ont elles aussi des fantasmes polissons. Ceux qui les pensaient frigides réalisent, parfois avec effroi, qu'elles n'étaient peut-être que... frustrées. Nom d'une pipe !
...