L'actrice de Marie Stuart, Reine d'Écosse, qui a commencé à jouer à l'âge de neuf ans dans la série télévisée The Clinic (2003), admet qu'elle n'a jamais été victime de réalisateurs sordides car sa mère était toujours à ses côtés. "Je ne sais pas ce qui se serait passé si elle n'avait pas été là", a-t-elle confié à Harper's Bazaar UK. "Je suis sûre que j'aurais sans doute été exposée à cela, mais elle m'a juste protégée", explique-t-elle. "Je n'ignorais pas qu'il y avait des personnes dans l'industrie qui abusaient de leur pouvoir, ou qui étaient minables et indignes de confiance. Mais grâce à elle, je n'en ai jamais été victime et j'en suis très, très reconnaissante."

Aujourd'hui, la jeune femme de 24 ans, acclamée par la critique pour ses rôles dans Lady Bird, Brooklyn et Reviens-moi, exprime son souhait de passer derrière la caméra. "J'ai toujours voulu le faire", affirme-t-elle. "J'étais plus attirée par ça quand j'étais enfant. J'aime travailler avec des acteurs, mais j'apprends toujours plus des réalisateurs. C'est leur vision à eux que vous devez mettre en scène, vous devez vous adapter à leur façon de travailler. J'aime devoir me dépasser et me déformer pour répondre à leurs attentes."