" Chou ! V'là qu'la Mendez elle se lance dans le strip-tease ! " " Nenni, hein, Gérard, ne sais-tu donc pas que la pole dance, c'est du sport ? " Oui, chers lecteurs, du sport, du vrai, comme je n'en avais jamais fait avant.
...

" Chou ! V'là qu'la Mendez elle se lance dans le strip-tease ! " " Nenni, hein, Gérard, ne sais-tu donc pas que la pole dance, c'est du sport ? " Oui, chers lecteurs, du sport, du vrai, comme je n'en avais jamais fait avant. Vous serez, j'en suis sûre, très étonnés d'apprendre que sur l'échelle de la condition physique, je me situe plus ou moins au niveau de l'omelette. J'ai la force d'un lapin nain et la souplesse d'une momie. Je ne suis donc guère une grande athlète, même s'il est vrai que dans mon jeune temps, j'ai fait du trampoline. Cessez de rire, voulez-vous, cela n'a rien de facile. D'ailleurs maintenant que j'y pense, le plus dur avec le trampoline... ben c'est le sol. Je crois cependant avoir trouvé l'activité qui me convienne. J'adore danser en culotte dans mon salon, sur des chansons que la dignité humaine m'interdit de nommer. Cela ne suffit malheureusement pas pour me maintenir en bonne forme, aussi ai-je décidé de passer à l'étape supérieure : la pole dance ! Si une tenue très légère est nécessaire pour bien accrocher à la barre, c'est loin d'être réservé aux filles de petite vertu (dont je fais partie, entendons-nous). La pratique de la pole dance est exigeante, elle demande un gros effort musculaire et beaucoup de souffle. La discipline mélange de la danse et de l'acrobatie, et est également très gracieuse... quand elle n'est pas pratiquée par quelqu'un qui débute, au hasard : moi. Entre le poulet à la broche et la viande à pita. Les autres participantes me rassurent : l'on acquiert sans trop tarder une maîtrise relative, ce qui est encourageant. Après quelques exercices d'échauffement, j'ai testé mes premières figures. On commence par se familiariser avec la barre, se laisser pendre, tourner autour de celle-ci ou tout simplement s'appliquer à positionner ses pieds. Cela n'a l'air de rien comme ça mais je peux vous jurer que le souvenir de cette séance est encore bien présent dans ma pauvre carcasse. Certes, j'ai souffert. J'ai néanmoins adoré ça. On sent rapidement l'influence positive sur l'image que l'on a de son corps, on a l'impression de reprendre le contrôle sur celui-ci, d'en redécouvrir ses capacités et sa sensualité. Et nul besoin pour cela d'être l'une de ces horripilantes nymphettes, la pole dance convient à tous les âges, toutes les tailles, toutes les morphologies. Elle contribue évidemment à développer endurance et musculature, tout en apportant une touche artistique non négligeable. Ce n'est pas non plus destiné exclusivement aux femmes, comme on pourrait le croire, de plus en plus d'hommes se mettent à l'exercice. Je ne peux que vous encourager à sauter le pas, vous deviendrez positivement addict à la chose !