Pour l'avocat Nachiket Dave, le jeu Pokémon Go est une offense aux végétariens. Parce que selon cet avocat, la populaire application de réalité augmentée va à l'encontre des convictions d'hindous et de jaïns (qui ne consomment pas de viande, voire de produits d'origine animale). Affirmation qu'il a soutenue devant un tribunal d'Ahmedabad, dans l'Etat occidental du Gujarat.

Pourquoi tant de hargne envers une application ludique ? A cause des oeufs ! Ces fameux oeufs, obtenus dans des portails appelés Pokéstops, contiennent des Pokémon à éclore. Pour ce faire, le joueur doit marcher un certain nombre de kilomètres. Ces Pokéstops se superposent à la carte du monde réel, où ils sont disséminés un peu partout.

En Inde, de nombreux Pokéstops sont situés dans des temples. Or toute nourriture non-végétarienne est interdite dans ces enceintes sacrées. "Offrir des oeufs dans les temples, même dans le monde virtuel, est hautement discutable et équivaut à du blasphème", a déclaré Me Dave à l'AFP à l'issue de la brève audience.

La justice indienne doit maintenant demander aux gouvernements de l'Etat du Gujarat et de l'Inde, ainsi qu'aux concepteurs du jeu, de répondre à ces accusations.

Pour l'avocat Nachiket Dave, le jeu Pokémon Go est une offense aux végétariens. Parce que selon cet avocat, la populaire application de réalité augmentée va à l'encontre des convictions d'hindous et de jaïns (qui ne consomment pas de viande, voire de produits d'origine animale). Affirmation qu'il a soutenue devant un tribunal d'Ahmedabad, dans l'Etat occidental du Gujarat.Pourquoi tant de hargne envers une application ludique ? A cause des oeufs ! Ces fameux oeufs, obtenus dans des portails appelés Pokéstops, contiennent des Pokémon à éclore. Pour ce faire, le joueur doit marcher un certain nombre de kilomètres. Ces Pokéstops se superposent à la carte du monde réel, où ils sont disséminés un peu partout.En Inde, de nombreux Pokéstops sont situés dans des temples. Or toute nourriture non-végétarienne est interdite dans ces enceintes sacrées. "Offrir des oeufs dans les temples, même dans le monde virtuel, est hautement discutable et équivaut à du blasphème", a déclaré Me Dave à l'AFP à l'issue de la brève audience.La justice indienne doit maintenant demander aux gouvernements de l'Etat du Gujarat et de l'Inde, ainsi qu'aux concepteurs du jeu, de répondre à ces accusations.