Delphine Kindermans
Delphine Kindermans
Rédactrice en chef du Vif Weekend
Opinion

10/01/19 à 12:00 - Mise à jour à 11:59
Du Le Vif Weekend du 10/01/19

Pour 2019, tous les espoirs sont permis

À l'époque pas si préhistorique où la pratique était courante, et se faisait via des cartes kitsch joliment calligraphiées, on disait que la date butoir pour envoyer ses voeux était le 31 janvier. Si le digital a eu raison de la tradition, retenons au minimum cette limite-là pour nous réjouir de l'arrivée d'une année qui commence et la souhaiter meilleure que la précédente.

Et, du coup, balancer aux orties, ne fut-ce que temporairement, cette tendance générale qu'a l'humain à considérer que c'était toujours mieux avant. En y mettant un brin du sien, on constate d'ailleurs que tous les indicateurs nous y invitent. A l'heure où nous écrivons, aucun prix Nobel de la paix n'est tombé de son piédestal en se bornant à concéder du bout des lèvres que la " crise aurait pu être gérée plus efficacement " pour évoquer le massacre des Rohingyas par l'armée ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires