A la base, il y a bien sûr le Jerusalema Dance Challenge, "le" défi Tik Tok, devenu viral dans le monde entier après le confinement. Une chorégraphie assez simple - semblable à celles que l'on peut danser le soir dans les clubs de vacances - pensée pour l'improbable tube de l'été, né du beat imaginé par le DJ Sud-Africain Master KG. Cela fait quelques semaines que des vidéos en tout genre tournent sur les réseaux, il y a quelques jours ce sont même les soignants de l'AZ Nikolaas et les employés du parc Bellewaerde qui s'y sont mis.
...

A la base, il y a bien sûr le Jerusalema Dance Challenge, "le" défi Tik Tok, devenu viral dans le monde entier après le confinement. Une chorégraphie assez simple - semblable à celles que l'on peut danser le soir dans les clubs de vacances - pensée pour l'improbable tube de l'été, né du beat imaginé par le DJ Sud-Africain Master KG. Cela fait quelques semaines que des vidéos en tout genre tournent sur les réseaux, il y a quelques jours ce sont même les soignants de l'AZ Nikolaas et les employés du parc Bellewaerde qui s'y sont mis. Samedi dernier, la Grand-Place de Bruxelles a à son tour été le théâtre d'une telle flash mob. Sans être formellement autorisée, la manifestation a pu compter sur une certaine bienveillance des autorités et la vidéo, filmée par un curieux qui l'a immédiatement postée sur Facebook est très vite devenue virale. Partagée par plus de 40000 personnes - dont l'animateur français Arthur himself sur son compte Instagram-, elle compte aujourd'hui plus d'1,7 million de vues. Un succès que le jeune prof de line-danse Colin Ghys, que l'on voit entraîner la foule tout au long de la chanson, était loin d'imaginer. D'où vous est venue l'idée de faire cette flash mob sur la Grand-Place de Bruxelles?Ça fait quatre ans que je suis professeur de line-danse, au début j'avais quatre élèves, nous sommes aujourd'hui plus de 200 et je donne cours 5 fois par semaine. Et dès le départ, ça a toujours été mon rêve d'organiser une flash mob sur la Grand-Place. Ce qui est loin d'être évident tellement c'est protégé. Face au succès de Jerusalema et de sa chorégraphie que désormais tout le monde connaît, j'ai vraiment eu envie de tenter le coup. Je n'ai pas reçu d'autorisation officielle... mais on m'a fait comprendre que je ne risquais pas grand chose à le faire non plus si tout restait sous contrôle.Quand on regarde la vidéo, tout ça a l'air très spontané... Pourtant vous étiez de mèche avec plusieurs participants?Oui, petit à petit les gens du club de danse qui étaient présents devaient me rejoindre. Nous voulions rester discrets au départ pour vraiment créer l'effet de surprise. Nous étions une petite centaine à bien maîtriser la choré. Mais il se fait que ce jour-là il y avait aussi un mariage et un grand rassemblement d'anciens véhicules de secours ! Tout un tas de personnes se sont jointes à nous ou nous ont encouragées.Déjà pendant le confinement, vous vous étiez fait remarqué en donnant des cours en ligne?Comme beaucoup de professeurs de danse, dès le début du lockdown tous mes cours ont été à l'arrêt. Dans mon job principal aussi - je suis professeur d'horticulture dans l'enseignement secondaire - c'était pareil. J'ai alors eu envie de proposer des cours en live, les gens ont été parfois jusqu'à 1500 à les suivre, mes "élèves" virtuels venaient du monde entier, parfois même de Chine ou de Corée! Certains d'entre eux ont même décidé de lever une cagnotte pour m'aider à supporter les coûts liés à l'inoccupation de ma salle.Comment se retrouve-t-on danseur de country à votre âge, un passe-temps que l'on associe plutôt à une autre génération?Détrompez-vous! Depuis quelques années, la line-danse, soit la danse en ligne sans partenaire qui peut se pratiquer sur de la musique country mais aussi du rock ou de la salsa, est en train de devenir plus populaire que la zumba! J'ai des élèves de tous âges de 8 à 78 ans. C'est assez physique, il faut maîtriser les pas, il y a de la cardio. Ça se pratique avec un équipement de danse, pas avec un costume de cow-boy!La vidéo qui a été postée par une personne extérieure à votre groupe est devenue totalement virale. Vous vous attendiez à un tel succès?Pas du tout! J'ai même découvert que le présentateur français Arthur avait partagé la vidéo sur son compte Instagram! En tout cas, je n'ai pas du tout fait cela pour recruter de nouveaux élèves, tous mes cours sont complets. Mon plaisir dans la vie, c'est de faire rire les gens, de les faire bouger. C'est aussi pour cela que je suis sur Tik Tok. Maintenant, je ne vous cache pas que mon rêve ce serait de faire de la télévision. De devenir animateur. Si cela peut aider à me faire connaître, pourquoi pas? Je suis ouvert à toute proposition.