La chanteuse née en Grande-Bretagne de parents kosovars avait diffusé sur Twitter voici quelques jours la photographie d'une carte représentant la "grande Albanie" frappée de l'inscription "Autochtone". Ce concept évoqué par des extrémistes nationalistes au Kosovo et en Albanie vise à réunir tous les Albanais des Balkans en un seul Etat, au motif qu'ils auraient été présents avant les Slaves.

La Serbie accuse régulièrement l'Albanie et le Kosovo d'avoir pour but ultime la réalisation de la "grande Albanie", affirmant que c'est là le motif de la proclamation en 2008 de l'indépendance de son ancienne province méridionale qu'elle ne reconnaît toujours pas.

Tirana comme Pristina démentent. Le post de la chanteuse a provoqué une vague de réactions parmi les internautes, aussi bien de soutien que de dénonciation, surtout dans les Etats balkaniques concernés.

"Les débats sur les frontières et qui est autochtone dans la région n'ont besoin que d'une étincelle comme le prouve ce qu'a diffusé la star internationale", a relevé le quotidien kosovar Koha Ditore.

La pop star avait publié son post quelques jours après la mise en ligne d'une pétition appelant le géant américain Apple à montrer le Kosovo ses cartes. L'indépendance du Kosovo est reconnue par une centaine de pays, dont les Etats-Unis et la plupart des pays de l'Union européenne, mais par pas la Serbie et ses alliés, parmi lesquels la Russie et la Chine, ce qui empêche son accession aux Nations unies.

Dans un nouveau post publié mardi soir, Dua Lipa a assuré avoir été mal comprise par "des groupes et des individus qui font la promotion du séparatisme ethnique que je rejette complètement". "Mon post précédent n'a jamais visé à inciter à la haine", a-t-elle poursuivi.

"Nous méritons tous d'être fiers de notre identité ethnique et de nos origines. Je veux simplement que mon pays soit représenté sur une carte et pouvoir parler avec fierté et joie de mes racines albanaises", a-t-elle ajouté.

La carte de la "grande Albanie" avait fait des remous en 2014, lors d'un match de football entre la Serbie et l'Albanie à Belgrade. La rencontre avait été arrêtée quand le stade avait été survolé par un drone auquel était accroché un drapeau frappé d'une carte de la "Grande Albanie".

La chanteuse née en Grande-Bretagne de parents kosovars avait diffusé sur Twitter voici quelques jours la photographie d'une carte représentant la "grande Albanie" frappée de l'inscription "Autochtone". Ce concept évoqué par des extrémistes nationalistes au Kosovo et en Albanie vise à réunir tous les Albanais des Balkans en un seul Etat, au motif qu'ils auraient été présents avant les Slaves. La Serbie accuse régulièrement l'Albanie et le Kosovo d'avoir pour but ultime la réalisation de la "grande Albanie", affirmant que c'est là le motif de la proclamation en 2008 de l'indépendance de son ancienne province méridionale qu'elle ne reconnaît toujours pas. Tirana comme Pristina démentent. Le post de la chanteuse a provoqué une vague de réactions parmi les internautes, aussi bien de soutien que de dénonciation, surtout dans les Etats balkaniques concernés. "Les débats sur les frontières et qui est autochtone dans la région n'ont besoin que d'une étincelle comme le prouve ce qu'a diffusé la star internationale", a relevé le quotidien kosovar Koha Ditore. La pop star avait publié son post quelques jours après la mise en ligne d'une pétition appelant le géant américain Apple à montrer le Kosovo ses cartes. L'indépendance du Kosovo est reconnue par une centaine de pays, dont les Etats-Unis et la plupart des pays de l'Union européenne, mais par pas la Serbie et ses alliés, parmi lesquels la Russie et la Chine, ce qui empêche son accession aux Nations unies. Dans un nouveau post publié mardi soir, Dua Lipa a assuré avoir été mal comprise par "des groupes et des individus qui font la promotion du séparatisme ethnique que je rejette complètement". "Mon post précédent n'a jamais visé à inciter à la haine", a-t-elle poursuivi. "Nous méritons tous d'être fiers de notre identité ethnique et de nos origines. Je veux simplement que mon pays soit représenté sur une carte et pouvoir parler avec fierté et joie de mes racines albanaises", a-t-elle ajouté. La carte de la "grande Albanie" avait fait des remous en 2014, lors d'un match de football entre la Serbie et l'Albanie à Belgrade. La rencontre avait été arrêtée quand le stade avait été survolé par un drone auquel était accroché un drapeau frappé d'une carte de la "Grande Albanie".