La blague sur le viol dont a été l'auteur Jean-Marie Bigard sur le plateau de l'émission 'Touche pas à mon poste' continue d'avoir des conséquences pour l'humoriste.

Pour rappel (âmes sensibles, s'abstenir)

Après plus de 1500 plaintes de la part des téléspectateurs auprès du CSA en trois jours, une enquête avait été ouverte et la séquence supprimée du replay. Mais l'épisode est loin d'être terminé pour Jean-Marie Bigard. Comme il l'a annoncé hier dans une vidéo postée sur Twitter, l'humoriste se dit "détruit". "Je viens de prendre un coup de barre à mine sur la tête. Je devais faire la tournée Var Matin cet été. 49 dates. C'était tout mon été de travail. Et je viens d'apprendre il y a trois quarts d'heure là que j'étais viré", explique celui-ci en ajoutant qu'il s'agit d'une décision du PDG de Var Matin suite à sa blague sur C8.

"Il a été choqué par une blague que je raconte depuis trente ans partout, à la télé aussi bien qu'à la radio. Et tout d'un coup, il me jette comme une merde de cette tournée", rajoute l'humoriste. Suite à ça, Jean-Marie Bigard lance un appel aux maires du Var qui souhaitent l'accueillir et promet de venir jouer pour cinq euros la place "rien que pour faire chier Jean-Marc Pastorino [dirigeant de Var Matin]."